Articles avec #palestine tag

Publié le 18 Avril 2015

   Solidarité avec les réfugié-e-s Palestinien-ne-s et les peuples de Syrie !

 
L'état Islamique (Daesh), allié avec le Front Al-Nosra (qui revendique son affiliation à Al-Qaïda) attaque depuis le début du mois d'avril le camp de réfugiés Palestinien de Yarmouk, situé à 7 kilomètres de Damas en Syrie.
Ce camp de réfugiés a déjà subi deux ans de famine et de siège du régime syrien (avec la participation du Hezbollah libanais, de mercenaires Irakiens et des milices chiites iraniennes), et a payé lourdement la guerre civile.
Le camp a notamment été bombardé (officiellement par erreur) en Décembre 2012.
Aucune aide alimentaire et médicale ne peut y pénétrer. L'eau n'y est plus potable.
18 000 palestinien-ne-s vivaient dans ce camp avant l'attaque de Daesh. Une partie a fuit l'assaut.
C'était, jusqu'en 2011, le plus grand camp palestinien en Syrie (à l'époque 160 000 palestinien-ne-s y vivaient).
L'UNRWA (Organisation des Nations Unies) officiellement responsable du camp ne peut plus y entrer, ni le Croissant Rouge Palestinien qui distribuait une aide alimentaire.
Aujourd'hui, le camp est donc pris en étau entre d'un côté le siège du régime syrien, et de l'autre l'assaut de Daesh.
 
                        Vive la résistance Palestinienne !
 
A Yarmouk, c'est le groupe Aknaf Beït Al-Maqdess, issu du Hamas, qui organise la résistance palestinienne face à Daesh, et qui contrôle les derniers secteurs du camp non gagnés par l'EI et le Front Al-Nosra.
Plusieurs autres organisations palestiniennes sont en route par participer à la résistance.
Des combattants du Fatah, du FPLP-CG, du MJIP (Mouvement du Jihad Islamique en Palestine) et des Comités Populaires Palestiniens seraient déjà arrivés sur place.
Ces groupes palestiniens se sont accordés pour la création d'un centre opérationnel commun, pour coordonner les combats. 14 organisations palestiniennes se sont réunies le 8 avril à Damas pour préparer la contre-offensive palestinienne face à Daesh.
 
                                         A bas les fanatiques religieux de Daesh !
 
L'EI a pris le contrôle de l'essentiel du camp, et notamment de l'hôpital palestinien. Ils s'approchent du centre-ville.
Selon les dernières estimations de l'OLP (Organisation de Libération de Palestine), entre 3 000 et 6 000 palestinien-ne-s seraient coincé-e-s et doivent combattre.
Au moins 75 palestinien-ne-s seraient actuellement otages de Daesh à Yarmouk.
 
Daesh qui se fiche complètement du mouvement Palestinien et du conflit contre Israël, fait de son combat contre les chiites une priorité.
Pour Daesh, les Palestiniens, et notamment le Hamas, alliés avec le Hezbollah sont des "apostats" de l'Islam et des alliés du Chiisme.
Dans une vidéo de propagande diffusée par l'EI, des combattants de Daesh piétinent le drapeau palestinien et insultent la cause palestinienne. Ils décapitent les combattants qu'ils capturent et exhibent leurs têtes.
Comme dans le nord de la Syrie, où Daesh combat la résistance kurde, l'organisation s'en prend à Yarmouk aux forces de résistances anti-impérialistes et populaires. L'EI instrumentalise les religions pour diviser les peuples.
Daesh est l'ennemi des peuples de Syrie, et vise la destruction physique du peuple palestinien et mène des campagnes génocidaires contre les autres communautés (chrétiennes, kurdes, etc).
 
                Solidarité avec les forces armées palestiniennes !
 
Pour l'Organisation Communiste - Futur Rouge (OC-FR), nous devons prendre exemple de la lutte menée par les kurdes à Kobane, et nous soutenons l'unité des Palestiniens dans la résistance face à Daesh. C'est cette même unité qui sera un jour victorieuse face à Israël.
Nous appelons à rejoindre les mobilisations de soutien aux palestiniens pour exprimer notre solidarité. L'autorité Palestinienne, qui a signé un pacte de neutralité avec le régime Syrien, refuse de soutenir les interventions armées des groupes palestiniens.
C'est pourtant, comme le revendique la gauche palestinienne, cette unité armée des différentes factions palestiniennes, indépendamment du régime syrien, qui fera reculer Daesh à Yarmouk.
Du Hamas au FPLP, le peuple palestinien doit être uni derrière une même force armée dans les combats contre l'EI.
 
 
Comme à Kobane, faisons face à Daesh et infligeons leur une défaite !
Pour le retour des Palestinien-ne-s en Palestine ! S'il faut partir, c'est pour rentrer !
Vive la résistance Palestinienne !
Face à Daesh, pour une force commune palestinienne !
Solidarité avec les réfugié-e-s palestinienne-e-s et les peuples de Syrie

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Palestine, #Syrie, #International

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2014

 
Face au massacre des Palestinien-ne-s par Israël, se réunissent, défilent et affrontent la police des dizaines de milliers de personnes. Chaque jour d'insupportables nouvelles nous parviennent de Gaza et nous nous félicitons des capacités de mobilisations des classes populaires dans l'Etat français. 
 
La répression frappe durement les manifestant-e-s de la région parisienne.
L'un d'entre eux a d'ores et déjà pris de la prison ferme pour outrage et rébellion. 33 personnes ont été interpellées samedi. L'Etat a fait le choix d'interdire les manifestations de samedi dernier.
Si cette manifestation a été réprimée, c'est qu'elle allait à l'encontre des intérêts des impérialistes français.
 
Les conflits ne s’importent pas. Si la question de la solidarité avec la Palestine crée autant de remous, ce n’est pas seulement à cause de la présence en France de telle ou telle communauté. C’est à cause des contradictions internes à la société dans laquelle nous vivons.
Les capitalistes de l’Etat français ont construit leur puissance en maintenant sous le joug colonial des centaines de millions de personnes. Ils ont pillé les pays dominés et ont importé de ces pays une main d’œuvre à exploiter dans l’Etat français. Les peuples dominés par l’Etat français ont lutté pour se débarrasser du colonialisme, mais la France a su maintenir sa présence, cooptant une bourgeoisie à sa botte dans de nombreux pays du globe.
 
Aujourd’hui, le capitalisme est en crise et la lutte pour le partage du monde s’aiguise entre les puissances impérialistes. Les impérialistes français redoublent d’effort pour continuer à surexploiter les travailleurs et travailleuses des pays dominés et leurs ressources naturelles.
 
Notre pays est l’un des pays les plus agressif du monde: interventions en côte d’Ivoire, en Libye, au Liban, au Mali, volonté d’attaquer la Syrie, etc.
Si le gouvernement de l’Etat français réprime violemment les manifestations de soutien à la Palestine, si les médias se montrent autant à la botte des intérêts d’Israël, c’est qu’il y a une conjonction d’intérêts entre Israël et l’Etat français.
Ces deux pays jouent les va-t-en-guerre au proche Orient. Israël a voulu attaquer l’Iran, rencontrant le refus des USA déjà embourbés sur de nombreux fronts. La France n’a pas pu attaquer seule la Syrie.
 
Lorsque les capitalistes de l’Etat français ne trouvent pas leur intérêt dans une guerre, ils autorisent et soutiennent les manifestations, comme De Villepin et Chirac l’ont fait en 2003 lors des mobilisations contre l’intervention américaine en Irak qui lésait les intérêts pétroliers de l’Etat français. Aujourd’hui, ils gazent, matraquent et arrêtent les manifestant-e-s pro-palestinien-ne-s.
Ceci explique l'impunité de la LDJ (Ligue de défense Juive) qui vient du fait de cette concordance entre les intérêts français et israëliens. La LDJ a pu effectuer ses opérations d'agression à l'égard de manifestant-e-s en étant protégé par la police, et par les autorités politiques. Aujourd'hui tout prouve la culpabilité de la LDJ, pourtant elle reste libre d'agresser les militant-e-s solidaires de la Palestine.
La LDJ ne représente pas l'intérêt de la majorité des juifs de l'Etat français, pas plus que le CRIF, qui n'ont rien à attendre d'Israël, et certainement pas la sécurité.
 
Ce n’est pas pour rien que nous devons supporter la présence de nombreux drapeaux français dans les manifestations pro-palestiniennes, la présence d’éléments douteux et fascistes, c’est parce que la bourgeoisie a intérêt à semer la confusion.
La prise de conscience du lien qui existe entre les intérêts israëliens et français est trop risquée pour un pays militairement aussi agressif que le nôtre. 
 
Une manifestation dénonçant l’intervention en Afghanistan avait déjà été interdite, avec le soutien des médias à la botte des impérialistes. Les organisations progressistes délaissent le terrain anti-impérialiste voire le soutiennent, tel le PCF, corrompues par les subsides des impérialistes.
Pourtant tou-te-s les prolétaires de l’Etat français ont intérêt à lutter contre l’impérialisme. Le patronat a importé de la main d’œuvre des pays qu’il domine, main d’œuvre qui a été elle-même soumise à l’impérialisme français qui n’est pas moins barbare que celui d’Israël.
 
C'est l'intérêt de l'état de creuser les divisions racistes au sein des classes populaires. Mais le racisme d'Etat est réel : les rapports coloniaux se poursuivent au sein même de l'Etat français, dans la politique répressive menée contre les populations issues de l'immigration par celui-ci.
Le conflit qui a lieu aujourd'hui n'est certainement pas importé, il est révélateur de la nature impérialiste de l'Etat français.
 
Le premier ministre français, Manuel Valls qui s'est distingué dans un acharnement repressif à l'encontre de George Abdallah, prisonnier communiste, qu'il refuse de libérer, tente désormais de discréditer les antisionistes en les accusant d'antisémitisme. Il cherche à amalgamer le mouvement progressistes anti-impérialiste avec les fascistes soraliens. Ceux-ci n'ont rien d'anti-impérialistes mais pronent l'alliance entre l'Etat français et le bloc-russo chinois dont fait partie l'Iran. Ceci nous est insupportable à nous qui luttons avec les antifascistes contre les réactionnaires de tout poil. Être antisioniste, c'est lutter contre l'impérialisme israélien et ses soutiens. C'est lutter contre les impérialistes alliés d'Israél dont est l'état français. Lutter contre la colonisation en Palestine, c'est lutter en faveur des droits des classes populaires qu'elles soient juives, arabes, ou pas, sur ces territoires.
Être antisioniste, c'est être anti-impérialiste, et donc lutter contre la politique raciste de l'Etat d'Israél. C'est aussi lutter contre l'antisémitisme, et pour un état palestinien libre, métissé et multiculturelle. En France, être antisioniste, c'est d'abord lutter contre l'impérialisme français et ses intérêts dans la construction de l'Etat colonial Israél. Nos valeurs sont internationalistes.
Militant-e-s anti-impérialistes dans l'état français, nous luttons contre Israël, bastion impérialiste et colonial qui doit disparaître.
 
Notre gouvernement a tout intérêt à réprimer les manifestations pro-palestiniennes. Des milliers de personne ont bravé l'arrêté. Au lieu d'une seule manifestation à Paris, le gouvernement en a eu trois sur les bras dans la capitale. Le cortège parti de Barbès à Paris en direction  de Chateau Rouge a vaillamment affronté les tirs nourris de lacrymogènes, ponctués sur la fin de tirs de flash ball et de coups de tasers. Dans leur bras de fer avec l'Etat, les manifestant-e-s ont prouvé que le soutien à la cause palestinienne refusait de se laisser baillonner. Le mouvement de solidarité se poursuit dans l'ensemble du territoire. L'Etat a raison d'avoir peur.
 
La résistance du peuple palestinien est un exemple pour tous les peuples du monde.
 
A bas l'impérialisme français
A bas Israël !
Palestine vaincra !
 
Après la répression des manifestations de solidarité avec la Palestine, continuons le combat !

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Palestine, #Paris, #Répression, #International, #Impérialisme

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2014

Solidarité internationale contre l’offensive Israëlienne
 
L’OCFR appelle à se mobiliser face à l’offensive israëlienne contre le peuple palestinien. Il s’agit bien d’une offensive, et non pas d’une opération défensive. C'est une offensive visant  à accroître son contrôle sur les zones palestiniennes occupées, colonisées.
Les raids aériens sur Gaza surpeuplée sont une opération de terreur visant l’ensemble de la population gazaouie, population déjà privée de tout par le blocus israëlien et la complicité du gouvernement égyptien qui vient encore une fois de détruire des tunnels permettant de communiquer entre Gaza et l’Egypte. 
40 000 soldat-e-s israëlien-ne-s cernent Gaza, menaçant d’une opération militaire terrestre.
 
Le gouvernement israëlien peut compter sur la mobilisation  réactionnaire de masse d’une partie de sa population, colons, organisations d’extrême droite. 
Le meurtre de trois jeunes colons a permis le déclenchement d’appels au massacre, d’émeutes racistes qui se sont soldées par passages à tabac, tentative d’enlèvement et malheureusement le meurtre d’un adolescent, Mohammed Abu Kher, brûlé vif. Israël et sa politique d’extension territoriale sont pour nous les premières responsables de l’enlèvement et le meurtre des trois jeunes colons. Cette mobilisation de masse réactionnaire a permis à Israël de renforcer son contrôle sur Jérusalem-Est occupée et de justifier ses exactions contre le peuple palestinien.
 
Anti-impérialistes, nous dénonçons le rôle de la France dans l’oppression subie par le peuple palestinien. Cette alliance est liée aux intérêts économiques et géopolitiques des impérialistes français et non pas l’expression d’un lobby sioniste. C’est parce qu’Israël est un marché important pour les impérialistes français et parce qu’Israël sert les intérêts de la France au proche-orient que la France soutient Israël. Les USA et la France ne sont pas plus les pantins d'Israël que l’inverse. Des tensions existent entre USA et Israël ces dernières années : engagées dans divers théâtres d’opérations bourbeux, les USA se sont montrées réticentes aux volontés guerrières d'Israël à l’encontre de l’Iran. La France poursuit ses propres intérêts dans la région. 
Aujourd’hui, la France est l’un des états les plus agressifs au monde, qui enchaîne agression militaire sur agression militaire. Elle a notamment poussé à l’agression militaire contre la Syrie.
 
Notre rôle est de dénoncer l’impérialisme français, la barbarie sioniste et de mobiliser largement en soutien à la Palestine. Tou-te-s celles et ceux qui subissent l’oppression raciste et coloniale de part le monde,  les prolétaires conscient-e-s, tou-te-s sont aux côtés des palestinien-ne-s.
Mais c’est de la résistance palestinienne et des peuples arabes qui subissent directement le joug israëlien que peuvent venir les perspectives de victoire. Face aux atéroiements de l’Autorité Palestinienne, le peuple palestinien fait encore une fois aujourd’hui preuve de sa capacité de résistance.
 
Nous soutenons l’ensemble de la résistance palestinienne dans sa diversité contre Israël. Pour nous, chaque balle, chaque roquette tirée contre Israël est une balle, une roquette qui va dans le bon sens, dans le sens de la libération nationale du Peuple Palestien. Nous soutenons en particulier la composante progressiste de cette résistance et le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) qui mène la lutte de libération nationale en Palestine.
 
Toute la technologie militaire israëlienne ne peut briser la lutte du peuple palestinien. Les israëlien-ne-s ont beau construire des murs, ont beau s’armer jusqu’au dent, cet état, fragilisé par la crise, par ses violentes contradictions internes, est voué à disparaître. 
N’oublions pas, par exemple, que les algérien-ne-s ont su se débarrasser des français après 130 ans d’occupation et de colonisation. La paix n’est pas possible sans la fin de l’Etat israëlien, par essence raciste, d’appartheid, impérialiste.
 
Le projet sioniste est de par sa nature un projet impérialiste. L'impérialisme, c'est la réaction sur toute la ligne. L'Etat d'Israël ne peut survivre qu'en écrasant le peuple palestinien sous l'occupation militaire, policière et les bombes. C'est par essence un Etat colonisateur, un état réactionnaire, raciste, d'appartheid. La seule voie pour la paix possible, c'est la destruction de l'Etat d'Israël en tant que tel et la construction d'un Etat palestinien laïque et démocratique.
Cet état Laïque et démocratique est la revendication historique et juste du peuple palestinien. En Palestine, toutes les religions pourront être pratiquées librement, comme c'était jadis le cas avant les agressions impérialistes. 
Une Palestine libre est une Palestine multiculturelle, libérée des impérialistes.
 
Pour nous communistes, la Palestine doit mener sa lutte de libération nationale, et mener la résistance jusqu'au socialisme. Mais pour l'heure, les palestiniens doivent survivre à l'agression impérialiste d'Israél et ont besoin de notre solidarité internationale !
 
 
Vive la Palestine! Vive la Résistance!
Soutien aux organisations progressistes!
A bas l’Etat sioniste!
Un seul état, laïque et démocratique en Palestine !
 
OC-FR
 
Solidarité internationale contre l'offensive israëlienne

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Palestine, #International, #Anti-impérialisme

Repost 0