Publié le 24 Juillet 2014

Foyer CARA : Ne cédons pas aux pressions ! 
 
Soyons solidaires pour obtenir le maintien du foyer ouvert jusqu’à notre relogement
 
Aujourd’hui, en plein été, direction du foyer et mairie font pression sur les résidents et résidentes du CARA, menaçant d’une expulsion au 31 Juillet. Ils ont annoncé la fermeture du CARA au 30 Septembre lors d’une réunion au foyer.
Au mois de Janvier, les résidents et résidentes s’étaient mobilisés contre l’expulsion illégale d’une dizaine d’entre eux. Nous avions appris que le foyer allait fermer. Le bâtiment appartient à l’office HLM qui l’a vendu à Vinci pour que ce promoteur immobilier y fasse un hôtel. La vue sur la Tour Eiffel, le Sacré Cœur, la défense, c’est trop beau pour de jeunes travailleurs et travailleuses ! Et les noir-e-s, les arabes, les pauvres n’ont plus leur place dans ce quartier, situé à côté de la future bouche de métro de la ligne 14.
Le foyer était censé être livré vide de ses occupants et occupantes le 31 Juillet, et rien n’avait été prévu pour notre relogement, rien n’avait été même prévu pour nous signifier la fermeture du CARA. Nous n’existions même pas aux yeux de la mairie. Comme toujours, ce sont les intérêts financiers qui priment sur nos vies.
Mais les résidents et résidentes du CARA ont montré que la jeunesse du 93 ne se laissait pas faire. Ils pensaient que nous allions nous laisser virer les un-e-s après les autres en silence ? Ils se sont lourdement trompés. Nous avons exigé l’arrêt des expulsions et le maintient du foyer ouvert jusqu’au relogement de tous et toutes. La solidarité a permis de stopper les expulsions.
L’élection de la nouvelle municipalité a mis un coup d’arrêt aux négociations. La nouvelle municipalité a été interpellée sans obtenir de réponses, le nouveau maire prétendant que ses nouvelles responsabilités ne lui avaient pas laissé le temps d’étudier le dossier. Le nouveau maire de Saint Ouen, Delannoy, avait déclaré avant les élections qu’une « majorité de droite n’aurait pu utiliser » les mêmes « méthodes » que l’ancienne majorité front de gauche n’a pas eu « le moindre scrupule » à utiliser. Il a fallu que les résidents et résidentes se rendent au conseil municipal pour obtenir une rencontre avec le maire, qui s’est montré rassurant. Il a déclaré qu’il n’avait pas envie d’une manifestation de 120 personnes au 31 Juillet, et qu’il allait négocier plusieurs mois de maintien du foyer ouvert avec Vinci.
On pouvait déjà savoir un peu à quoi s’attendre de cette nouvelle mairie. Par exemple, des familles syriennes réfugiées se réunissaient dans un parc de Saint Ouen et la mairie a fait fermer le parc, laissant des dizaines enfants sur un trottoir au bord d’une route fréquentée. Cela n’annonçait rien de bon pour nous.
Et voilà qu’on nous menace de nouvelles expulsions – toujours aussi illégales – au 31 Juillet si nous ne montrons pas « notre bonne foi » en payant nos loyers. Et on nous dit que les « mauvais payeurs » ne seront pas relogés. En réalité, on nous reproche d’être pauvres et on veut nous punir parce que pauvres. Comme si nous n’étions pas dans une société raciste qui laisse peu de chances aux immigré-e-s, comme si nous n’étions pas dans une société où les chômeurs se comptent par millions ! Ce n’est pas à nous d’avoir honte de notre situation. Nous, on n’a pas l’intention de jeter une centaine de jeunes à la rue, les voyous, ce n’est pas nous.
 
Nous ne devons surtout pas nous laisser diviser. La mairie a tout fait pour faire pourrir la situation au foyer. 
De toute façon, même les « bons payeurs » n’ont aucune garantie de relogement et le 30 Septembre, c’est dans deux mois. Nous sommes tous et toutes dans la même galère.
Cela dit, même si le foyer fermait au 30 septembre, la mairie ou Vinci n’auraient toujours pas le droit de nous déloger. En effet, pour nous faire quitter le foyer, il faut une procédure juridique d’expulsion. Mais les affaires d’immobilier, ce sont des affaires de gros sous et mairie et promoteurs n’hésitent souvent pas à ne pas respecter la loi. Dans ce genre d’affaire, les attaques de milices à coups de machette, les incendies qui tombent bien pour les promoteurs sont monnaie courante. Nos chambres, c’est notre force. 
 
Nous devons rester solidaires, ne pas céder aux pressions et montrer à la mairie que nous ne nous laisserons pas faire ! Ils veulent fermer le foyer, à eux de se donner le temps et les moyens pour qu’aucun-e-s  d’entre nous ne se retrouve à la rue !
 
Personne à la rue !
Maintien du foyer ouvert jusqu’au relogement de tous et toutes !

 

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #logement, #Paris

Repost0

Publié le 23 Juillet 2014

Suite à la énième agression d'une femme voilée en banlieue parisienne, dénonçons l'islamophobie !

 

Début Juillet, une jeune femme a été victime d'une agression islamophobe couplée d'une agression sexiste.

Alors qu'elle rentrait chez elle, dans la banlieue parisienne, elle a été frappée par deux hommes blancs qui l'ont menacée de «  couper ton ramadan, on va te faire goûter du porc et boire de l’alcool, on va te montrer ce que c’est que d’être une femme soumise.“

L'un d'eux l'a agressée sexuellement, lui frottant son pénis sur le visage, la menaçant de la forcer à faire une fellation. Ils lui ont volé son voile en déclarant qu'il leur servirait à se masturber. La jeune femme n'a pas osé parler tout de suite de l'agression sexuelle à la police, ce qui lui a été reproché.

L'OCFR tient à témoigner de sa solidarité à cette jeune femme. Nous dénonçons cette agression islamophobe et sexiste. Nous dénonçons en outre le climat de soupçon que police et médias font peser sur la parole de femmes agressées ou violées, ainsi que sur la parole des musulman-e-s et des immigré-e-s. Nous faisons face à un Etat dont l’ensemble des institutions mènent une politique sexiste, islamophobe et raciste.

Les racistes et fascistes s'attaquent aux femmes voilées et aux non-blanches car ils voient leur corps comme l'un des outils de l'invasion qu'ils fantasment. Outil de reproduction, de métissage, pour les non-blanches, outil d'invasion de l'espace public, pour les femmes voilées. Les arrachages de voile sont pour nous systématiquement des agressions sexuelles et sexistes. En effet, arracher un voile, c'est exposer l'intimité d'une femme. Le contenu sexuel de ce type d'agression se révèle ici pleinement.

La propagande islamophobe et raciste matraquée ces dernières décennies par les gouvernements successifs et les médias sont en large partie responsable du développement de l'islamophobie. Désigner comme des barbares à civiliser, par la force s'il le faut était l'un des arguments de l'Etat français pour justifier la colonisation.

Dans l'Etat français, la bourgeoisie distille l'islamophobie comme ferment de division au sein des classes populaires. Aujourd'hui, nous en avons un exemple flagrant avec les déclarations racistes du Premier ministre Manuel Valls à l'encontre des manifestations de soutien à la Palestine. Le gouvernement PS et ses réseaux (Osez le Féminisme, SOS Racisme, l'Unef, etc) véhiculent ces idées racistes à propos des femmes voilées.

Bourgeois ou prolétaires, si l'on écoute la propagande, tous-tes les non-musulman-e-s seraient menacé-e-s dans leur mode de vie, leur culture, par l'obscurantisme religieux de hordes de musulman-e-s.

Pour l'OCFR, le caractère éclairé de la culture française est tout autant une fiction que le soit disant obscurantisme de l'islam. Nous tenons à affirmer que les musulman-e-s ne sont en rien responsables de l'islamophobie. Ce sont l'Etat, les réactionnaires de gauche ou de droite qui font de l'islam un problème. Nous dénonçons la propagande raciste de l'Etat, des médias et de nombreux groupes politiques. Nous dénonçons la frilosité d'une partie de l'extrême gauche à soutenir les musulman-e-s comme étant révélatrice de leurs liens avec la bourgeoisie et l'impérialisme. La justification islamophobe de la répression sur une partie non négligeable des classes populaires n’empêche pas l’Etat français d’utiliser des groupes djihadistes réactionnaires pour lutter contre  des régimes dans le monde arabe. Les impérialistes se sont toujours appuyés sur des partis islamistes, comme les frères musulmans, pour tenir sous leur joug de nombreux pays.

Nous dénonçons le caractère sexiste et islamophobe des lois contre le port du voile qui depuis dix années empoisonnent la vie des musulmanes. Comment-peut on prétendre défendre les femmes en les excluant de l'école, de la rue, du travail ?

La démocratie bourgeoise ne peut plus apporter quelques progrès que ce soit pour les prolétaires, avec le pourrissement du capitalisme en crise elle prend un tour toujours plus réactionnaire.

Droit à pratiquer sa religion dans des lieux de culte décents, droit à s'habiller comme on le souhaite, droit à manger ce que l'on veut, droit à des horaires adaptés pendant le mois de ramadan, droit à des espaces de non-mixité, etc., tout cela pour nous relève des droits démocratiques d'une partie non-négligeable du prolétariat. Nous soutenons ce type de revendication.

 

Les islamphobes sont les ennemi-e-s des classes populaires !

Refusons les agressions islamophobes et sexistes contre les femmes voilées !

 

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #islamophobie, #Antifascisme, #Féminisme, #Paris

Repost0

Publié le 21 Juillet 2014

 
Face au massacre des Palestinien-ne-s par Israël, se réunissent, défilent et affrontent la police des dizaines de milliers de personnes. Chaque jour d'insupportables nouvelles nous parviennent de Gaza et nous nous félicitons des capacités de mobilisations des classes populaires dans l'Etat français. 
 
La répression frappe durement les manifestant-e-s de la région parisienne.
L'un d'entre eux a d'ores et déjà pris de la prison ferme pour outrage et rébellion. 33 personnes ont été interpellées samedi. L'Etat a fait le choix d'interdire les manifestations de samedi dernier.
Si cette manifestation a été réprimée, c'est qu'elle allait à l'encontre des intérêts des impérialistes français.
 
Les conflits ne s’importent pas. Si la question de la solidarité avec la Palestine crée autant de remous, ce n’est pas seulement à cause de la présence en France de telle ou telle communauté. C’est à cause des contradictions internes à la société dans laquelle nous vivons.
Les capitalistes de l’Etat français ont construit leur puissance en maintenant sous le joug colonial des centaines de millions de personnes. Ils ont pillé les pays dominés et ont importé de ces pays une main d’œuvre à exploiter dans l’Etat français. Les peuples dominés par l’Etat français ont lutté pour se débarrasser du colonialisme, mais la France a su maintenir sa présence, cooptant une bourgeoisie à sa botte dans de nombreux pays du globe.
 
Aujourd’hui, le capitalisme est en crise et la lutte pour le partage du monde s’aiguise entre les puissances impérialistes. Les impérialistes français redoublent d’effort pour continuer à surexploiter les travailleurs et travailleuses des pays dominés et leurs ressources naturelles.
 
Notre pays est l’un des pays les plus agressif du monde: interventions en côte d’Ivoire, en Libye, au Liban, au Mali, volonté d’attaquer la Syrie, etc.
Si le gouvernement de l’Etat français réprime violemment les manifestations de soutien à la Palestine, si les médias se montrent autant à la botte des intérêts d’Israël, c’est qu’il y a une conjonction d’intérêts entre Israël et l’Etat français.
Ces deux pays jouent les va-t-en-guerre au proche Orient. Israël a voulu attaquer l’Iran, rencontrant le refus des USA déjà embourbés sur de nombreux fronts. La France n’a pas pu attaquer seule la Syrie.
 
Lorsque les capitalistes de l’Etat français ne trouvent pas leur intérêt dans une guerre, ils autorisent et soutiennent les manifestations, comme De Villepin et Chirac l’ont fait en 2003 lors des mobilisations contre l’intervention américaine en Irak qui lésait les intérêts pétroliers de l’Etat français. Aujourd’hui, ils gazent, matraquent et arrêtent les manifestant-e-s pro-palestinien-ne-s.
Ceci explique l'impunité de la LDJ (Ligue de défense Juive) qui vient du fait de cette concordance entre les intérêts français et israëliens. La LDJ a pu effectuer ses opérations d'agression à l'égard de manifestant-e-s en étant protégé par la police, et par les autorités politiques. Aujourd'hui tout prouve la culpabilité de la LDJ, pourtant elle reste libre d'agresser les militant-e-s solidaires de la Palestine.
La LDJ ne représente pas l'intérêt de la majorité des juifs de l'Etat français, pas plus que le CRIF, qui n'ont rien à attendre d'Israël, et certainement pas la sécurité.
 
Ce n’est pas pour rien que nous devons supporter la présence de nombreux drapeaux français dans les manifestations pro-palestiniennes, la présence d’éléments douteux et fascistes, c’est parce que la bourgeoisie a intérêt à semer la confusion.
La prise de conscience du lien qui existe entre les intérêts israëliens et français est trop risquée pour un pays militairement aussi agressif que le nôtre. 
 
Une manifestation dénonçant l’intervention en Afghanistan avait déjà été interdite, avec le soutien des médias à la botte des impérialistes. Les organisations progressistes délaissent le terrain anti-impérialiste voire le soutiennent, tel le PCF, corrompues par les subsides des impérialistes.
Pourtant tou-te-s les prolétaires de l’Etat français ont intérêt à lutter contre l’impérialisme. Le patronat a importé de la main d’œuvre des pays qu’il domine, main d’œuvre qui a été elle-même soumise à l’impérialisme français qui n’est pas moins barbare que celui d’Israël.
 
C'est l'intérêt de l'état de creuser les divisions racistes au sein des classes populaires. Mais le racisme d'Etat est réel : les rapports coloniaux se poursuivent au sein même de l'Etat français, dans la politique répressive menée contre les populations issues de l'immigration par celui-ci.
Le conflit qui a lieu aujourd'hui n'est certainement pas importé, il est révélateur de la nature impérialiste de l'Etat français.
 
Le premier ministre français, Manuel Valls qui s'est distingué dans un acharnement repressif à l'encontre de George Abdallah, prisonnier communiste, qu'il refuse de libérer, tente désormais de discréditer les antisionistes en les accusant d'antisémitisme. Il cherche à amalgamer le mouvement progressistes anti-impérialiste avec les fascistes soraliens. Ceux-ci n'ont rien d'anti-impérialistes mais pronent l'alliance entre l'Etat français et le bloc-russo chinois dont fait partie l'Iran. Ceci nous est insupportable à nous qui luttons avec les antifascistes contre les réactionnaires de tout poil. Être antisioniste, c'est lutter contre l'impérialisme israélien et ses soutiens. C'est lutter contre les impérialistes alliés d'Israél dont est l'état français. Lutter contre la colonisation en Palestine, c'est lutter en faveur des droits des classes populaires qu'elles soient juives, arabes, ou pas, sur ces territoires.
Être antisioniste, c'est être anti-impérialiste, et donc lutter contre la politique raciste de l'Etat d'Israél. C'est aussi lutter contre l'antisémitisme, et pour un état palestinien libre, métissé et multiculturelle. En France, être antisioniste, c'est d'abord lutter contre l'impérialisme français et ses intérêts dans la construction de l'Etat colonial Israél. Nos valeurs sont internationalistes.
Militant-e-s anti-impérialistes dans l'état français, nous luttons contre Israël, bastion impérialiste et colonial qui doit disparaître.
 
Notre gouvernement a tout intérêt à réprimer les manifestations pro-palestiniennes. Des milliers de personne ont bravé l'arrêté. Au lieu d'une seule manifestation à Paris, le gouvernement en a eu trois sur les bras dans la capitale. Le cortège parti de Barbès à Paris en direction  de Chateau Rouge a vaillamment affronté les tirs nourris de lacrymogènes, ponctués sur la fin de tirs de flash ball et de coups de tasers. Dans leur bras de fer avec l'Etat, les manifestant-e-s ont prouvé que le soutien à la cause palestinienne refusait de se laisser baillonner. Le mouvement de solidarité se poursuit dans l'ensemble du territoire. L'Etat a raison d'avoir peur.
 
La résistance du peuple palestinien est un exemple pour tous les peuples du monde.
 
A bas l'impérialisme français
A bas Israël !
Palestine vaincra !
 
Après la répression des manifestations de solidarité avec la Palestine, continuons le combat !

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Palestine, #Paris, #Répression, #International, #Impérialisme

Repost0

Publié le 12 Juillet 2014

Solidarité internationale contre l’offensive Israëlienne
 
L’OCFR appelle à se mobiliser face à l’offensive israëlienne contre le peuple palestinien. Il s’agit bien d’une offensive, et non pas d’une opération défensive. C'est une offensive visant  à accroître son contrôle sur les zones palestiniennes occupées, colonisées.
Les raids aériens sur Gaza surpeuplée sont une opération de terreur visant l’ensemble de la population gazaouie, population déjà privée de tout par le blocus israëlien et la complicité du gouvernement égyptien qui vient encore une fois de détruire des tunnels permettant de communiquer entre Gaza et l’Egypte. 
40 000 soldat-e-s israëlien-ne-s cernent Gaza, menaçant d’une opération militaire terrestre.
 
Le gouvernement israëlien peut compter sur la mobilisation  réactionnaire de masse d’une partie de sa population, colons, organisations d’extrême droite. 
Le meurtre de trois jeunes colons a permis le déclenchement d’appels au massacre, d’émeutes racistes qui se sont soldées par passages à tabac, tentative d’enlèvement et malheureusement le meurtre d’un adolescent, Mohammed Abu Kher, brûlé vif. Israël et sa politique d’extension territoriale sont pour nous les premières responsables de l’enlèvement et le meurtre des trois jeunes colons. Cette mobilisation de masse réactionnaire a permis à Israël de renforcer son contrôle sur Jérusalem-Est occupée et de justifier ses exactions contre le peuple palestinien.
 
Anti-impérialistes, nous dénonçons le rôle de la France dans l’oppression subie par le peuple palestinien. Cette alliance est liée aux intérêts économiques et géopolitiques des impérialistes français et non pas l’expression d’un lobby sioniste. C’est parce qu’Israël est un marché important pour les impérialistes français et parce qu’Israël sert les intérêts de la France au proche-orient que la France soutient Israël. Les USA et la France ne sont pas plus les pantins des Israëlien-ne-s que l’inverse. Des tensions existent entre USA et Israël ces dernières années : engagées dans divers théâtres d’opérations bourbeux, les USA se sont montrées réticentes aux volontés guerrières des israëlien-nes à l’encontre de l’Iran. La France poursuit ses propres intérêts dans la région. 
Aujourd’hui, la France est l’un des états les plus agressifs au monde, qui enchaîne agression militaire sur agression militaire. Elle a notamment poussé à l’agression militaire contre la Syrie.
 
Notre rôle est de dénoncer l’impérialisme français, la barbarie sioniste et de mobiliser largement en soutien à la Palestine. Tou-te-s celles et ceux qui subissent l’oppression raciste et coloniale de part le monde,  les prolétaires conscient-e-s, tou-te-s sont aux côtés des palestinien-ne-s.
Mais c’est de la résistance palestinienne et des peuples arabes qui subissent directement le joug israëlien que peuvent venir les perspectives de victoire. Face aux atéroiements de l’Autorité Palestinienne, le peuple palestinien fait encore une fois aujourd’hui preuve de sa capacité de résistance.
 
Nous soutenons l’ensemble de la résistance palestinienne dans sa diversité contre Israël. Pour nous, chaque balle, chaque roquette tirée contre Israël est une balle, une roquette qui va dans le bon sens, dans le sens de la libération nationale du Peuple Palestien. Nous soutenons en particulier la composante progressiste de cette résistance et le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) qui mène la lutte de libération nationale en Palestine.
 
Toute la technologie militaire israëlienne ne peut briser la lutte du peuple palestinien. Les israëlien-ne-s ont beau construire des murs, ont beau s’armer jusqu’au dent, cet état, fragilisé par la crise, par ses violentes contradictions internes, est voué à disparaître. 
N’oublions pas, par exemple, que les algérien-ne-s ont su se débarrasser des français après 130 ans d’occupation et de colonisation. La paix n’est pas possible sans la fin de l’Etat israëlien, par essence raciste, d’appartheid, impérialiste.
 
Le projet sioniste est de par sa nature un projet impérialiste. L'impérialisme, c'est la réaction sur toute la ligne. L'Etat d'Israël ne peut survivre qu'en écrasant le peuple palestinien sous l'occupation militaire, policière et les bombes. C'est par essence un Etat colonisateur, un état réactionnaire, raciste, d'appartheid. La seule voie pour la paix possible, c'est la destruction de l'Etat d'Israël en tant que tel et la construction d'un Etat palestinien laïque et démocratique.
Cet état Laïque et démocratique est la revendication historique et juste du peuple palestinien. En Palestine, toutes les religions pourront être pratiquées librement, comme c'était jadis le cas avant les agressions impérialistes. 
Une Palestine libre est une Palestine multiculturelle, libérée des impérialistes.
 
Pour nous communistes, la Palestine doit mener sa lutte de libération nationale, et mener la résistance jusqu'au socialisme. Mais pour l'heure, les palestiniens doivent survivre à l'agression impérialiste d'Israél et ont besoin de notre solidarité internationale !
 
 
Vive la Palestine! Vive la Résistance!
Soutien aux organisations progressistes!
A bas l’Etat sioniste!
Un seul état, laïque et démocratique en Palestine !
 

 

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost0

Publié le 11 Juillet 2014

Solidarité internationale contre l’offensive Israëlienne
 
L’OCFR appelle à se mobiliser face à l’offensive israëlienne contre le peuple palestinien. Il s’agit bien d’une offensive, et non pas d’une opération défensive. C'est une offensive visant  à accroître son contrôle sur les zones palestiniennes occupées, colonisées.
Les raids aériens sur Gaza surpeuplée sont une opération de terreur visant l’ensemble de la population gazaouie, population déjà privée de tout par le blocus israëlien et la complicité du gouvernement égyptien qui vient encore une fois de détruire des tunnels permettant de communiquer entre Gaza et l’Egypte. 
40 000 soldat-e-s israëlien-ne-s cernent Gaza, menaçant d’une opération militaire terrestre.
 
Le gouvernement israëlien peut compter sur la mobilisation  réactionnaire de masse d’une partie de sa population, colons, organisations d’extrême droite. 
Le meurtre de trois jeunes colons a permis le déclenchement d’appels au massacre, d’émeutes racistes qui se sont soldées par passages à tabac, tentative d’enlèvement et malheureusement le meurtre d’un adolescent, Mohammed Abu Kher, brûlé vif. Israël et sa politique d’extension territoriale sont pour nous les premières responsables de l’enlèvement et le meurtre des trois jeunes colons. Cette mobilisation de masse réactionnaire a permis à Israël de renforcer son contrôle sur Jérusalem-Est occupée et de justifier ses exactions contre le peuple palestinien.
 
Anti-impérialistes, nous dénonçons le rôle de la France dans l’oppression subie par le peuple palestinien. Cette alliance est liée aux intérêts économiques et géopolitiques des impérialistes français et non pas l’expression d’un lobby sioniste. C’est parce qu’Israël est un marché important pour les impérialistes français et parce qu’Israël sert les intérêts de la France au proche-orient que la France soutient Israël. Les USA et la France ne sont pas plus les pantins d'Israël que l’inverse. Des tensions existent entre USA et Israël ces dernières années : engagées dans divers théâtres d’opérations bourbeux, les USA se sont montrées réticentes aux volontés guerrières d'Israël à l’encontre de l’Iran. La France poursuit ses propres intérêts dans la région. 
Aujourd’hui, la France est l’un des états les plus agressifs au monde, qui enchaîne agression militaire sur agression militaire. Elle a notamment poussé à l’agression militaire contre la Syrie.
 
Notre rôle est de dénoncer l’impérialisme français, la barbarie sioniste et de mobiliser largement en soutien à la Palestine. Tou-te-s celles et ceux qui subissent l’oppression raciste et coloniale de part le monde,  les prolétaires conscient-e-s, tou-te-s sont aux côtés des palestinien-ne-s.
Mais c’est de la résistance palestinienne et des peuples arabes qui subissent directement le joug israëlien que peuvent venir les perspectives de victoire. Face aux atéroiements de l’Autorité Palestinienne, le peuple palestinien fait encore une fois aujourd’hui preuve de sa capacité de résistance.
 
Nous soutenons l’ensemble de la résistance palestinienne dans sa diversité contre Israël. Pour nous, chaque balle, chaque roquette tirée contre Israël est une balle, une roquette qui va dans le bon sens, dans le sens de la libération nationale du Peuple Palestien. Nous soutenons en particulier la composante progressiste de cette résistance et le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) qui mène la lutte de libération nationale en Palestine.
 
Toute la technologie militaire israëlienne ne peut briser la lutte du peuple palestinien. Les israëlien-ne-s ont beau construire des murs, ont beau s’armer jusqu’au dent, cet état, fragilisé par la crise, par ses violentes contradictions internes, est voué à disparaître. 
N’oublions pas, par exemple, que les algérien-ne-s ont su se débarrasser des français après 130 ans d’occupation et de colonisation. La paix n’est pas possible sans la fin de l’Etat israëlien, par essence raciste, d’appartheid, impérialiste.
 
Le projet sioniste est de par sa nature un projet impérialiste. L'impérialisme, c'est la réaction sur toute la ligne. L'Etat d'Israël ne peut survivre qu'en écrasant le peuple palestinien sous l'occupation militaire, policière et les bombes. C'est par essence un Etat colonisateur, un état réactionnaire, raciste, d'appartheid. La seule voie pour la paix possible, c'est la destruction de l'Etat d'Israël en tant que tel et la construction d'un Etat palestinien laïque et démocratique.
Cet état Laïque et démocratique est la revendication historique et juste du peuple palestinien. En Palestine, toutes les religions pourront être pratiquées librement, comme c'était jadis le cas avant les agressions impérialistes. 
Une Palestine libre est une Palestine multiculturelle, libérée des impérialistes.
 
Pour nous communistes, la Palestine doit mener sa lutte de libération nationale, et mener la résistance jusqu'au socialisme. Mais pour l'heure, les palestiniens doivent survivre à l'agression impérialiste d'Israél et ont besoin de notre solidarité internationale !
 
 
Vive la Palestine! Vive la Résistance!
Soutien aux organisations progressistes!
A bas l’Etat sioniste!
Un seul état, laïque et démocratique en Palestine !
 
OC-FR
 
Solidarité internationale contre l'offensive israëlienne

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Palestine, #International, #Anti-impérialisme

Repost0