Publié le 22 Juillet 2013

Police nationale, police patriarcale, chiens du capital

 

Du 10 au 20 juillet, la Lesbian and Gay Pride de Marseille a organisé l'EuroPride méditerranéenne. Marseille étant « capitale de la culture » pour l'année 2013, l'Europride a bénéficié d'une visibilité accrue. Mais en fait d'initiative militante, l'EuroPride vient valider la politique menée par la mairie pour cacher la misère marseillaise et soumettre la ville par la présence policière massive et les plans d'aménagement urbain.

La Parade, festive plus que militante, a eu lieu Samedi 20 et a rassemblé 7500 personnes selon la préfecture. Le cortège était composé d'organisations politiques (dont le PS), d'associations LGBT (Le Refuge, la Lesbian and Gay Pride Marseille,...) et de quelques chars se revendiquant gay friendly, mais qui se servent de la Pride comme d'une occasion pour faire un coup de pub (NRJ, LMDE,...) ! Ainsi, la ville de Marseille est présentée comme une ville progressiste alors qu'elle n'est que l'image de l'hypocrisie du gouvernement français qui se présente comme défenseur des personnes LGBTTIQ (Lesbiennes, Gays, Bisexuel.le.s, Transexuel.le.s, Transgenres, Intersexuel.le.s et Queer) dans un intérêt électoraliste et récupère nos luttes pour en faire l'un des fers de lance de la soumission de Marseille.

 

Nous ne pouvons pas nous retrouver dans cet événement. Anniversaire historique des émeutes de Stonewall à New-York dans la nuit du 29 juin 1969, les marches des fiertés sont des moments et des espaces de lutte et de mémoire pour les travailleur.se.s du sexe et pour les LGBTTIQ qui revendiquent la liberté et l'égalité.

 

C'est pourquoi une Marche des Freaks a été organisée samedi à 22h30 à la Plaine par un collectif marseillais de queerstranspédésbi.e.sgouines et féministes. Une cinquantaine de personnes se sont donc rassemblées. Les mots d'ordre étaient de lutter contre la politique raciste de l’État français, le système capitaliste et patriarcal et la trans.lesbo.bi.homophobie. Derrière plusieurs banderoles (« Nos identités ne rentrent pas dans leur cases, nous ne sommes pas capitalisables, nous sommes ingouvernables ») et avec des slogans tels que « contre le patriarcat et le capital, guerre sociale » ou « police nationale, police patriarcale, chien du capital », nous sommes parti.e.s en cortège. Tout au long du parcours, des passant.e.s nous ont soutenu.e.s, malgré la présence de quelques réac' discrets. Arrivé.e.s sur le cour Lieutaud, vers minuit, la police nous a encerclé.e.s pour « ne pas gêner la population », révélant l'hypocrisie de l'Etat, qui ne tolère les LGBTTIQ que lorsqu'ils et elles sont bourgeois.e.s et dociles. Après ½ heure d'encerclement pendant laquelle nous avons redoublé d'énergie en criant des slogans, nous avons pu partir, puis nous nous sommes dispersé.e.s.

Cette action a permis aux queerstransbi.e.spédésgouines d'être visibles et de se réapproprier leur lutte avec des mots d'ordre politiques et revendicatifs. Nous ne voulons pas nous intégrer dans les schémas réactionnaires de la société, nous ne voulons pas montrer une « bonne image normalisée » de l'homosexualité, de la bisexualité et de la transidentité. Nous prônons la solidarité de classe, antiraciste, anti-homophobe et anti-patriarcale. Nous existons et, à travers cette action, nous nous battons pour détruire une société qui nous opprime.

 

Police Nationale, Police patriarcale, chiens du capital

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Homophobie, #Marseille

Repost0

Publié le 16 Juillet 2013

Journées unitaires de formation

Pour l’unité des maoïstes !

2013

PCMF / OC-Futur Rouge

 

Ce n'est pas parce que c'est l'été que la lutte des classes s'arrête ! Nous vous proposons de profiter de la pause estivale pour approfondir collectivement notre formation et réflexion politique. Pour faire face aux attaques de la bourgeoisie, nous avons besoin de savoir comment mener la lutte, ce qui nécessite un savoir théorique et idéologique.

Nous avons besoin de savoir quelle est la stratégie de la bourgeoisie en France face à la crise du capitalisme et comment travailler à la renverser afin de mettre fin à l'exploitation sous le socialisme.

L'été est la période idéale pour relever le nez du guidon et travailler à élaborer une stratégie révolutionnaire.

Ces journées de formation sont aussi un moment de camaraderie où nous apprenons la vie collective, où nous nous ouvrons à la culture et où nous construisons l'unité des classes populaires, entre nos deux organisations mais aussi entre nos militant-e-s et nos sympathisant-e-s.

 

Infos pratiques :

Les journées de formation auront lieu du 13 aout au soir au 18 aout.

Nous demandons des frais de 20 pour la nourriture. Une péréquation sera faite pour les frais de transports.

Nous vous demandons d'emmener le nécessaire pour dormir.

Pour venir :

Quelque part entre Saint-Etienne, le Puy et Clermont Ferrand.

Possibilité de venir en train jusqu'à Saint Etienne.

Nous contacter à drapeaurougedr@gmail.com , oc.futur.rouge@gmail.com

 

 

Le PCmF

Le PC maoïste de France a ses racines dans le mouvement maoïste des années 60-70. Sans nostalgie du passé, il s’agit aujourd’hui de travailler à l’unité des communistes sur la base du marxisme-léninisme-maoïsme, troisième étape du marxisme établie en théorie et en pratique sur les bases des expériences du Mouvement Communiste International, pour construire un centre conséquent dans le feu de la lutte de classe et en lien étroit avec les masses.

 

L'OC-FR

Présente à Clermont Ferrand, Lyon, Lille et Pau, l'OC-FR est une toute jeune organisation communiste qui s'est formée par la volonté de travailler théoriquement et pratiquement certaines questions parfois délaissées par les organisations communistes, celle de femmes, de la culture, par exemple et de ramener ces questions sur un terrain prolétarien.

 

Journées unitaires de formation
Journées unitaires de formation

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost0

Publié le 14 Juillet 2013

Le PINK BLOC et l'OCFR ont manifesté samedi après midi à Lyon à l'occasion du tour de France.

Le PINK BLOC, alors que les homophobes ont encore une fois été visibles à Lyon, a dénoncé la transphobie derrière la banderole "Pédales, dopé-e-s aux hormones et fièr-e-s".

Nous mêmes, en cette veille de 14 Juillet, avons manifesté contre les interventions impérialistes de la France sous le mot d'ordre de "Côte d'Ivoire, Mali, Syrie, Niger, ne laissons pas l'impérialisme tuer en notre nom : la France dehors".

Une quinzaine de personnes se sont mobilisé-e-s à nos côtés. Dès notre arrivée sur les abords du lieu du passage du tour, nous avons été rapidement été encerclé-e-s par la BAC (23 policier-e-s) qui nous a isolé  des passant-e-s, et a fait écran entre nous et la route, limitant la visibilité de notre action. Nous avons tout de même déployé les banderoles et crié des slogans. Nous avons été ensuite, lors de notre dispersion, été suivi du cours Lafayette au métro de Saxe Gambetta, où la police nous a attendu près d'une demi heure.

 

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #International, #Homophobie, #lyon

Repost0

Publié le 11 Juillet 2013

L'OCFR participera à cette action sous les mots d'ordre du pink bloc et ses propres mots d'ordres.

 

Alors que Lyon a été le terrain privilégié des manifestations homophobes, exprimons notre soutien aux revendications LGBTQI !

Le Pink bloc de Lyon vous invite à vous réunir place Guichard, le samedi 13 Juillet à 15h00 pour une action sur le Tour de France. Nous vous invitons à ramener banderoles, pancartes, drapeaux. Nous invitons également toutes les organisations et individu-e-s progressistes à exprimer leurs revendications à cette occasion.

Action lors du tour de France à Lyon

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #lyon, #Homophobie, #International

Repost0

Publié le 10 Juillet 2013

Suite à ce débat

 

Nous te remercions, Xuan, de ta réponse et des discussions que tu peux avoir avec le PRCF.

Toutefois, pour nous, ce qui s'est passé à Lille lors de la venue d'Annie Lacroix-Riz (nous condamnons fermement par ailleurs les propos violemment sexistes tenus à l'encontre des militantes autour de photos publiées sur Facebook, propos tenus au nom de la défense du communisme mais en eux mêmes anticommunistes.) soulève deux questions séparées que tu ne soulèves pas clairement dans ton texte.

 

La première question est celle de la possibilité ou non de s'allier avec des groupes qui n'ont rien de progressistes, mais qui sont au contraire des agents de la réaction. Par exemple, on ne peut classer en aucun cas le groupuscule d'Asselineau dans les alliés potentiels du mouvement communiste, on doit au contraire dresser une barricade infranchissable entre lui et nous. Asselineau n'est pas plus de Kerillis que Merkel n'est Hitler! Depuis l'époque du Comité Valmy, le PRCF semble tenter de nouer un partenariat stratégique avec l'UPR qui ne s'est pas démenti après son retrait fin 2012 du comité Valmy. Le PRCF a refusé de cautionner le rapprochement du comité Valmy avec l'antisémite et négationniste Alain Soral, mais Asselineau ne vaut guère mieux ! De plus, nous regrettons qu'An nie Lacroix-Riz, militante au PRCF, ne repousse pas publiquement le soutien d'Alain Soral.Nous pensons que ce genre de proximité est insupportable pour un groupe qui se revendique du marxisme-léninisme.

 

L'autre question est celle de la ligne du PRCF sur la question anti-impérialiste, et les conceptions sur ce point du PRCF sont précisément, exprimées de façon caricaturales, celles qui empêchent une véritable expression anti-impérialiste dans l'Etat Français.

Il est nécessaire et urgent de remettre l'impérialisme français au cœur du combat anti-impérialiste. Pour mener a bien cette perspective il nous semble important de travailler à la reconstruction d'un véritable front anti-impérialiste dans l'etat Français. Les conceptions du PRCF sont la cristallisation des conceptions erronées qui peuvent exister dans le mouvement communiste en France et c'est pourquoi nous avons décidé d'écrire cette lettre ouverte.

Au cours de ton texte, tu abordes des thématiques historiques fort intéressantes sur la résistance et la seconde guerre mondiale. Par contre, permets nous de te renvoyer la critique quant à la nécessité pour nous de nous pencher sur les livres d'Annie Lacroix-Riz et de te renseigner sur notre activité. Nous n'opposons pas la lutte des classes et les luttes que tu appelles sociétales qui en font partie intégrante pour nous et de toute façon, nous nous battons aux côtés des ouvriers et ouvrières. Nous nous demandons aussi d'où tu tires tes conclusions sociologiques à propos des antifascistes lillois et lilloises et ce que tu sais de leur activité militante quotidienne. Nous te conseillons également de te pencher sur le cas de l'UPR car nous sommes ébahis que tu ne t'aperçoives pas l'idéologie réactionnaire derrière le groupuscule de François Asselineau.

Nous pensions que tu avais saisi quel est l'essentiel du débat, c'est pourquoi nous regrettons que tu ne l'abordes pas plus dans ta lettre.

 

Ce que nous reprochons au PRCF et à Annie-Lacroix-Riz, ce n'est pas de considérer les Etats-Unis, Israël, l'Europe comme des ennemis, car ennemis du prolétariat et des libertés démocratiques, ces états le sont. Ce nous reprochons à certaines organisations et militant-e-s, c'est de NE PAS VOIR LES AUTRES ENNEMIS. Ou plutôt de leur prêter un caractère faussement inter-impérialiste, ce qui  risque de les faire pencher du côté d'un bloc inter-impérialiste contre un autre plutôt que de pratiquer le défaitisme révolutionnaire) La Chine, la Russie, pas plus que leurs alliés tels que la Syrie ne sont communistes. La Syrie est un terrain de lutte entres différents impérialismes notamment ou s'affronte d'un coté l'impérialisme Russe et Chinois, de l'autre l'impérialisme Français et
d'autres.

Russie, Chine, sont des pays impérialistes. L'impérialisme chinois a par exemple armé le gouvernement soudanais, afin de s'affirmer face aux USA à l'Est et au sud et aux français présents au Tchad. Que la propriété des moyens de production appartienne au Parti Communiste Chinois n'empêche pas l'exploitation des travailleurs par une bourgeoisie d'Etat, il s'agit du pays où les grèves les plus importantes ont lieu à l'heure actuelle.

Si elles sont opposées à l'autre bloc impérialiste, celui de l'OTAN, La Chine, la Russie, n'en sont pas meilleures pour autant, et prendre partie dans la guerre qui déchire d'ores et déjà le monde entier, pour un camp ou pour l'autre, ne fera pas avancer d'un centimètre le mouvement communiste. Lénine nous apprend bien qu'il ne faut pas prendre parti pour un camp impérialiste plutôt qu'un autre. Il critiqua avec la violence méritée les social-chauvins qui prenaient partie pour un état ou l'autre dans un conflit, et ce avant la constitution de l'Union Soviétique.

 

Que peux tu dire à des ouvriers en lutte ou des militants qui se revendiquent basques, corses, martiniquais, guadeloupéen, occitans, kanaks? On doit souhaiter la défaite de la France dans ses attaques impérialistes, et soutenir les minorités qui sont opprimées par elle dans ses frontières ou au-dehors.

Nous sommes contre l'Union Européenne, en premier lieu parce que ses instances servent la politique impérialiste de la France pour mettre sous sa coupe les pays les plus faibles, par exemple la Roumanie. Parler de l'UE comme une prison pour le peuple français est insultant pour les bulgares, roumains, polonais, etc.

Nous sommes contre l'OTAN, en premier lieu parce que l'adhésion à cette instance permet aux impérialistes français d'exprimer toute leur agressivité et d'avoir une part du gâteau assurée dans toutes les guerres de rapines.

Bien qu'il aie été critiqué sur ce point par l'Internationale communiste dès 1929, Le PCF a persisté dans l'erreur à ce sujet, par exemple il n'a pas été capable de prendre une position claire pour soutenir l'indépendance de l'Algérie quand celle-ci combattait par les armes pour se libérer, alors même que ce soutien internationaliste a contribué à unifier de façon positive la gauche du mouvement indépendantiste breton.


Il reste beaucoup de travail à faire, et il faut déterminer avec qui on s'allie et qui on attaque. Nous n'avons pas le temps de nous complaire dans la brillance d'un passé héroïque ou de faire de la politique approximative.

 

Nous avons à reconstruire un front anti-impérialiste, nous sommes prêt-e-s à travailler dans ce sens avec d'autres organisations et tâcherons nous même de formuler des propositions..

 

Salutations fraternelles

 

L'Organisation Communiste Futur Rouge

 

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Lille, #Annie Lacroix-Riz, #International

Repost0

Publié le 9 Juillet 2013

Chez Rita à la Guille, expulsion immédiate en vue : on n’en restera pas là

Depuis sep­tem­bre der­nier 2 allées mitoyen­nes d’un immeu­ble appar­te­nant au CCAS (centre com­mu­nal d’action sociale) de la ville de Lyon ont été occu­pées au 1 bis du repos Lyon 7ème par une ving­taine de per­son­nes. Rapidement rejoin­tes par des famil­les ,ami-es en dif­fi­culté de loge­ment, per­son­nes à la rue sans solu­tion d’héber­ge­ment ; chez Rita compte aujourd’hui plus de 7O habi­tant-es. (le chif­fre atteint même la cen­taine en comp­tant les famil­les accueillies en urgence suite à l’incen­die de l’usine rue Audibert Lavirotte et à l’expul­sion du 52 rue Montesquieu)

Au delà du squat d’habi­ta­tion, Chez Rita compte aussi un free-shop fri­pe­rie- biblio­thè­que info kioske , une salle de pro­jec­tion, ate­lier-concert, ainsi qu’un espace Trans-pédés-goui­nes, et pro­pose soi­rées de sou­tiens, concerts, ate­liers etc. Gratuitement et/ou à prix libre.

Des ren­contres avec Le CCAS avaient été faites dans un but d’éviter une pro­cé­dure et d’arri­ver à un accord quant à l’occu­pa­tion des lieux . Le CCAS a refusé tout bail pré­caire et accord amia­ble en pré­tex­tant un projet de loge­ments dits sociaux avec Habitat et Humanisme.

Les tra­vaux quant a la réha­bi­li­ta­tion de l’immeu­ble ne devraient pas com­men­cer avant le prin­temps 2014 selon leurs dires. De plus aucune demande de permis de cons­truire n’a été dépo­sée à ce jour. Selon le CCAS et Habitat et Humafric, nous sommes un obs­ta­cle à la réa­li­sa­tion d’un projet social, car tant que nous occu­pons l’immeu­ble Habitat et Humanisme refuse de signer le bail emphy­téo­ti­que (de 50ans pour 1 euro sym­bo­li­que) pro­posé par le CCAS. Quelles sont les inten­tions réel­les d’Habitat et Humanisme ? Spéculation immo­bi­lière ? Alibi du grand Lyon pour virer des squat­teur-euses ? ou aide au relo­ge­ment de per­son­nes en situa­tion de pré­ca­rité ?

Rappelons quel­ques expul­sions moti­vées par l’inter­ven­tion d’Habitat et Humanisme. L’année der­nière deux squats de Vaise ont étés expul­sés dans des temps records car l’asso­cia­tion y avait soit disant des pro­jets urgents de loge­ment social. Dans le cas du squat rue Marietton, les occu­pant-es se sont entendu-es dire lors du procès qu’illes empê­chaient des famille de passer les fêtes de fin d’années au chaud , H et H avaient à l’appui une liste de noms de per­son­nes devant y être relo­gées. Aujourd’hui le squat rue Marietton est vide. Depuis un an, rien n’a été engagé, hormis les cir­cuits d’eau et d’électricité mas­sa­crés pour éviter une nou­velle occu­pa­tion. Un secré­taire d’H&H nous avait par ailleurs avoué au télé­phone que l’adresse rue Marietton ne figu­rait même pas dans les pro­jets ave­nirs et que lui même ne connais­sait pas cette adresse.

Un autre squat de Vaise abri­tant 70 per­son­nes dont de nom­breux enfants s’est également fait expulsé au nom de l’urgence sociale en sep­tem­bre der­nier : aujourd’hui tou­jours RIEN si ce n’est des portes Sitex cen­sées empê­cher tout réin­ves­tis­se­ment des lieux,« portes qui géné­ra­le­ment sont louées men­suel­le­ment avec de l’argent public ».(le site inter­net de sitex est d’ailleurs très drôle à consul­ter, on vous le conseille) Ce ne sont que quel­ques exem­ples pio­chés parmi les plus récents. Dans l’his­to­ri­que des squats lyon­nais les inter­ven­tions d’Habitat et Humanisme en faveur de l’expul­sion des occu­pant-e-s revien­nent sou­vent.

Pour la p’tite info : Habitat et huma­nisme a été fondé en 85 par un agent immo­bi­lier qui s’est par la suite rangé dans les ordres : le prêtre Bernard Devert est main­te­nant membre du Haut Comité pour le loge­ment des per­son­nes défa­vo­ri­sées et a été promu membre de la légion d’hon­neur par Sarko en jan­vier 2009. Miam miam...

Pour en reve­nir à Chez Rita ; les per­son­nes en dif­fi­cultés de loge­ment ne doi­vent pas ren­trer dans les cri­tè­res de MR Devert ni de Mr le juge : enfants en bas âges, famil­les avec des nour­ris­sons, femmes encein­tes, parent-e-s isolé-e-s, cho­meur-euses, étudiant-e-s, RSistes, galé­rien-ne-s, mili­tant-e-s de tous âges sont désor­mais exposé-es à une expul­sion immi­nente sans aucun délai pour se retour­ner.

NOUS N’EN RESTERONS PAS LA : NOUS RESISTERONS.

Nous pro­po­sons une bouffe dis­cus­sion le ven­dredi 12 Juillet à partir de 18h Venez avec vos pro­po­si­tion d’évènements :soi­rées, ate­liers, pro­jec­tions, etc... Pour faire vivre ce lieu jusqu’à l’expul­sion.

Ou venez nous ren­contrer lors des per­ma­nen­ces du Free-shop (Canaillerie) les diman­ches de 12h à 17h et mer­cre­dis de 14h à 18h.

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #lyon, #Squatt, #Répression

Repost0

Publié le 6 Juillet 2013

Voir les commentaires

Rédigé par OC-Futur Rouge

Publié dans #GeorgesAbdallah

Repost0

Publié le 3 Juillet 2013

Voir les commentaires

Rédigé par OC-Futur Rouge

Publié dans #Poligny, #Jura, #antifa

Repost0

Publié le 2 Juillet 2013

Voir les commentaires

Rédigé par OC-Futur Rouge

Publié dans #Morsi, #Egypte, #Tahrir

Repost0