Communiqué suite à notre premier congrès

Publié le 4 Octobre 2013

Notre organisation a tenu son premier congrès les 28 et 29 septembre 2013. Elle est née en janvier 2013 d'une scission du roc-ml. Sorti-e-s de cette organisation pour différentes raisons, détaillées alors dans un communiqué précédent, nous avions décidé de maintenir une unité organisationnelle entre nous.

Aujourd'hui, nous avons évolué. Nous nous sommes renouvelé-e-s en terme militant, de qui nous a amené-e-s à devoir faire nôtre, de façon critique, l'histoire d'autres organisations. Nous nous sommes soudé-e-s et avons accumulé des forces dans la lutte, malgré la répression que nous avons subi-e-s. Nous avons travaillé à nous lier à la classe ouvrière dans ses combats, aux côtés des ouvriers et ouvrières de PSA-Aulnay, EIFFAGE ou MICHELIN à Clermont-Ferrand, ou encore pour le droit au logement. La lutte contre l'homophobie, à l’occasion des « Manifs pour Tous », nous a amené-e-s à approfondir notre réflexion quant à la question du patriarcat. Nous avons combattu contre le social-chauvinisme notamment en soutenant les antifascistes lillois-e-s face à des confusionnistes ou autres conspirationnistes. Nous continuons de combattre à notre échelle l’Etat bourgeois et l’Impérialisme Français et ses agressions en Afrique et en Asie, aux côtés de tous les militants progressistes.

Si les combats que nous menons nous ont forgés, nous ont poussé-e-s à un travail théorique, nous avons également mené un travail idéologique pour mieux saisir les raisons qui nous ont poussé-e-s à la sortie du rocml afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Cela nous a amené-e-s à nous approprier ou nous réapproprier le maoïsme, car les apports de Mao a la dialectique et la conception maoïste de l'organisation nous ont permis de comprendre les raisons pour lesquelles le rocml ne pouvait pas traiter ses contradictions internes. Nous ne pensons plus qu'il soit possible de nous organiser collectivement en laissant de côté le maoïsme. En effet, chaque bond qualitatif que représentent les différentes étapes de la construction de la théorie communiste transforme l'ensemble des apports précédents. A la lumière des enseignements du maoïsme, sont transformés les apports de Marx, Engels, Lénine, Staline.

Nous avons également mené une réflexion quant à la stratégie. Pour nous, la stratégie de guerre populaire prolongée, qui définit les grands principes stratégiques de l'art de la guerre révolutionnaire est valable dans les pays impérialistes.

Ce travail idéologique, nous souhaitons le poursuivre, car sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire. C'est par un travail de formation idéologique, de critique, d'autocritique que nous pouvons nous extraire de l'idéalisme, du libéralisme petit bourgeois pour forger une organisation révolutionnaire.

Nous nous félicitons de notre activité de ces quelques mois d'existence. Néanmoins, nous ne nous satisfaisons pas de ce que nous sommes à la lumière de notre premier congrès. Nous ne n'avons pas pas pour objectif de rester à l'état de petit cercle, de nous replier sur le chauvinisme d'organisation  : nous ne sommes pas sorti-e-s du rocml pour fractionner un peu plus le mouvement communiste.  Nous ne voulons pas nous contenter non plus d'un activisme borné. Nous ne sommes pas là pour témoigner d'une présence communiste, pour perpétuer une tradition. Notre objectif est de former l'Etat-major du prolétariat, capable d'abattre le capitalisme, de mettre à terre la bourgeoisie française, son appareil d'Etat. Cela demande de réaliser des bonds qualitatifs organisationnels, théoriques et pratiques importants. En être conscient-e-s permet de déjà se préparer à relever ces défis.

Notre activité et les positions idéologiques qui sont devenues les nôtres nous ont rapproché du PCMF avec lequel avons organisé, par exemple, des journées de formation cet été. A l'issue de notre congrès, nous annonçons qu'un congrès d'unification est notre prochain objectif, et que donc la prochaine étape dans la construction de notre organisation sera sa dissolution dans une nouvelle organisation qualitativement supérieure aux deux précédentes. 

Nous appelons les éléments isolés à se joindre à ce processus d'unification.

Vive le marxisme léninisme maoïsme !

Construisons le Parti dont nous avons besoin pour mener la révolution prolétarienne !

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost 0
Commenter cet article