Articles avec #ecosse tag

Publié le 14 Septembre 2014

Écosse : le referendum pour l’indépendance et ses répercussions

Oui à une Écosse libre, indépendante et socialiste!

 

Le 18 septembre 2014, sera proposé en Écosse un référendum pour voter si oui ou non, le pays se séparera du Royaume-Uni pour devenir un État indépendant. Le Oui est récemment devenu majoritaire dans les sondages et représente des décennies de combat écossais pour se libérer du joug de l’Angleterre. La revendication gagne du terrain dans la classe ouvrière et dans les milieux les plus populaires.

L’indépendance renforcerait en effet la gratuité de l’Éducation, la décentralisation, entre autres mesures sociales, et les Écossais cesseraient de payer pour l’armée impérialiste. La Couronne devrait aussi faire une croix sur leur force de frappe nucléaire, basée militairement en Écosse.

 

De la gauche conciliatrice à l’extrême-droite, Londres se répand en tentatives de propagande malheureuses pour argumenter déséspérement pour le non. En plus de perdre une part importante de « leur » territoire, ils devront faire une croix sur le pétrole récemment découvert dans les îles du Nord et abandonner une de leur première colonie. Un territoire qu’ils se sont appropriés en réprimant l’expression culturelle (la langue était prohibée, l’usage de la cornemuse était criminalisé jusqu’à une époque récente). Une zone de réserve utilitaire qu’ils ont tantôt utilisée comme lieu de recrutement de chair à canon pour leur guerres impérialistes, tantôt en installant une industrie pour exploiter la population, puis en la retirant en laissant un chômage monstre.

 

L’Angleterre, à l’instar de la France et de l’Espagne, a commencé par assouvir sa soif de domination coloniale en asservissant ses voisins. Madrid est d’ailleurs très préoccupé par les retentissements de ce référendum et les réactions possibles en Catalogne et au Pays-Basque.

En France on assiste à des réactions inquiètes du PS et de l’UMP, tandis qu’Egalité & Réconciliation veut nous vendre un livre où il est question d’un complot des années 40 instrumentalisant les « régionalismes » contre les nations. C’est peu dire que l’Écosse entraine d’autres revendications derrière elle, à commencer par le Pays de Galles et l’Irlande, dont le combat redouble pour son unification.

 

les bourgeoisies de certaines nations opprimées trouvent leur compte dans le mouvement d'indépendance. Au Royaume Uni, l'économie complètement parasitaire de l'Angleterre est devenue un boulet pour les écossais. La Catalogne est l'un des deux poumons économiques de l’État Espagnol, la bourgeoisie catalane souhaite conserver les profits que les travailleurs et travailleuses catalanes génèrent pour elle. C'est parce que la bourgeoisie est partie prenante du mouvement que ce processus d'indépendance peut se dérouler de façon pacifique. Les possibles indépendances écossaises et catalanes sont un des signes du pourrissement du système capitaliste. Les bourgeoisies des nations dominantes (Angleterre, Castille), ne sont même plus capables d'assurer l'unité territoriale de leurs États.

 

Le mouvement d'indépendance est facilité, certes, mais l'intérêt des bourgeois n'est pas celui des prolétaires. Comme en Catalogne ou au Pays Basque, ce ne sont pas les républicains bourgeois qui feront de l’indépendance un paradis en dépit de leurs promesses. Certes, le Scottish National Party n'est pas un parti raciste, et essaie de rallier les classes populaires. Si le Scottish National Party est prêt à donner des miettes de sa victoires à la classe ouvrière écossaise, elle n'en demeure pas moins un parti bourgeois dont le projet à long terme est fondamentalement opposé aux aspirations des ouvriers/ères écossais-e-s. Le Scottish National Party veut quitter le Royaume-Uni mais pas l'OTAN. Il veut rompre avec Londres mais pas avec la Reine d'Angleterre. Il veut se dénucléariser mais bien maintenir une armée au service de sa bourgeoisie. Il voudrait conserver la livre sterling, ce qui maintiendrait un assujetissement à la Couronne. Il veut affaiblir l'impérialisme anglais, mais pour satisfaire les aspirations propres à sa bourgeoisie nationale. A terme, ils deviendront l'ennemi principal pour tout prolétaires écossais.

 

Alba Saorsa *! Vive l’Ecosse indépendante ! Vive sa classe ouvrière! A bat la Couronne Britannique! Pour une nouvelle Europe, libérée de l’impérialisme, égalité de tous les peuples!

Prolétaires de tous les pays unissez-vous !

Notre position sur le réferendum en Ecosse

Voir les commentaires

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Ecosse, #Anti-impérialisme, #International

Repost 0