Débat autour d'Annie Lacroix-Riz

Publié le 10 Juillet 2013

Suite à ce débat

 

Nous te remercions, Xuan, de ta réponse et des discussions que tu peux avoir avec le PRCF.

Toutefois, pour nous, ce qui s'est passé à Lille lors de la venue d'Annie Lacroix-Riz (nous condamnons fermement par ailleurs les propos violemment sexistes tenus à l'encontre des militantes autour de photos publiées sur Facebook, propos tenus au nom de la défense du communisme mais en eux mêmes anticommunistes.) soulève deux questions séparées que tu ne soulèves pas clairement dans ton texte.

 

La première question est celle de la possibilité ou non de s'allier avec des groupes qui n'ont rien de progressistes, mais qui sont au contraire des agents de la réaction. Par exemple, on ne peut classer en aucun cas le groupuscule d'Asselineau dans les alliés potentiels du mouvement communiste, on doit au contraire dresser une barricade infranchissable entre lui et nous. Asselineau n'est pas plus de Kerillis que Merkel n'est Hitler! Depuis l'époque du Comité Valmy, le PRCF semble tenter de nouer un partenariat stratégique avec l'UPR qui ne s'est pas démenti après son retrait fin 2012 du comité Valmy. Le PRCF a refusé de cautionner le rapprochement du comité Valmy avec l'antisémite et négationniste Alain Soral, mais Asselineau ne vaut guère mieux ! De plus, nous regrettons qu'An nie Lacroix-Riz, militante au PRCF, ne repousse pas publiquement le soutien d'Alain Soral.Nous pensons que ce genre de proximité est insupportable pour un groupe qui se revendique du marxisme-léninisme.

 

L'autre question est celle de la ligne du PRCF sur la question anti-impérialiste, et les conceptions sur ce point du PRCF sont précisément, exprimées de façon caricaturales, celles qui empêchent une véritable expression anti-impérialiste dans l'Etat Français.

Il est nécessaire et urgent de remettre l'impérialisme français au cœur du combat anti-impérialiste. Pour mener a bien cette perspective il nous semble important de travailler à la reconstruction d'un véritable front anti-impérialiste dans l'etat Français. Les conceptions du PRCF sont la cristallisation des conceptions erronées qui peuvent exister dans le mouvement communiste en France et c'est pourquoi nous avons décidé d'écrire cette lettre ouverte.

Au cours de ton texte, tu abordes des thématiques historiques fort intéressantes sur la résistance et la seconde guerre mondiale. Par contre, permets nous de te renvoyer la critique quant à la nécessité pour nous de nous pencher sur les livres d'Annie Lacroix-Riz et de te renseigner sur notre activité. Nous n'opposons pas la lutte des classes et les luttes que tu appelles sociétales qui en font partie intégrante pour nous et de toute façon, nous nous battons aux côtés des ouvriers et ouvrières. Nous nous demandons aussi d'où tu tires tes conclusions sociologiques à propos des antifascistes lillois et lilloises et ce que tu sais de leur activité militante quotidienne. Nous te conseillons également de te pencher sur le cas de l'UPR car nous sommes ébahis que tu ne t'aperçoives pas l'idéologie réactionnaire derrière le groupuscule de François Asselineau.

Nous pensions que tu avais saisi quel est l'essentiel du débat, c'est pourquoi nous regrettons que tu ne l'abordes pas plus dans ta lettre.

 

Ce que nous reprochons au PRCF et à Annie-Lacroix-Riz, ce n'est pas de considérer les Etats-Unis, Israël, l'Europe comme des ennemis, car ennemis du prolétariat et des libertés démocratiques, ces états le sont. Ce nous reprochons à certaines organisations et militant-e-s, c'est de NE PAS VOIR LES AUTRES ENNEMIS. Ou plutôt de leur prêter un caractère faussement inter-impérialiste, ce qui  risque de les faire pencher du côté d'un bloc inter-impérialiste contre un autre plutôt que de pratiquer le défaitisme révolutionnaire) La Chine, la Russie, pas plus que leurs alliés tels que la Syrie ne sont communistes. La Syrie est un terrain de lutte entres différents impérialismes notamment ou s'affronte d'un coté l'impérialisme Russe et Chinois, de l'autre l'impérialisme Français et
d'autres.

Russie, Chine, sont des pays impérialistes. L'impérialisme chinois a par exemple armé le gouvernement soudanais, afin de s'affirmer face aux USA à l'Est et au sud et aux français présents au Tchad. Que la propriété des moyens de production appartienne au Parti Communiste Chinois n'empêche pas l'exploitation des travailleurs par une bourgeoisie d'Etat, il s'agit du pays où les grèves les plus importantes ont lieu à l'heure actuelle.

Si elles sont opposées à l'autre bloc impérialiste, celui de l'OTAN, La Chine, la Russie, n'en sont pas meilleures pour autant, et prendre partie dans la guerre qui déchire d'ores et déjà le monde entier, pour un camp ou pour l'autre, ne fera pas avancer d'un centimètre le mouvement communiste. Lénine nous apprend bien qu'il ne faut pas prendre parti pour un camp impérialiste plutôt qu'un autre. Il critiqua avec la violence méritée les social-chauvins qui prenaient partie pour un état ou l'autre dans un conflit, et ce avant la constitution de l'Union Soviétique.

 

Que peux tu dire à des ouvriers en lutte ou des militants qui se revendiquent basques, corses, martiniquais, guadeloupéen, occitans, kanaks? On doit souhaiter la défaite de la France dans ses attaques impérialistes, et soutenir les minorités qui sont opprimées par elle dans ses frontières ou au-dehors.

Nous sommes contre l'Union Européenne, en premier lieu parce que ses instances servent la politique impérialiste de la France pour mettre sous sa coupe les pays les plus faibles, par exemple la Roumanie. Parler de l'UE comme une prison pour le peuple français est insultant pour les bulgares, roumains, polonais, etc.

Nous sommes contre l'OTAN, en premier lieu parce que l'adhésion à cette instance permet aux impérialistes français d'exprimer toute leur agressivité et d'avoir une part du gâteau assurée dans toutes les guerres de rapines.

Bien qu'il aie été critiqué sur ce point par l'Internationale communiste dès 1929, Le PCF a persisté dans l'erreur à ce sujet, par exemple il n'a pas été capable de prendre une position claire pour soutenir l'indépendance de l'Algérie quand celle-ci combattait par les armes pour se libérer, alors même que ce soutien internationaliste a contribué à unifier de façon positive la gauche du mouvement indépendantiste breton.


Il reste beaucoup de travail à faire, et il faut déterminer avec qui on s'allie et qui on attaque. Nous n'avons pas le temps de nous complaire dans la brillance d'un passé héroïque ou de faire de la politique approximative.

 

Nous avons à reconstruire un front anti-impérialiste, nous sommes prêt-e-s à travailler dans ce sens avec d'autres organisations et tâcherons nous même de formuler des propositions..

 

Salutations fraternelles

 

L'Organisation Communiste Futur Rouge

 

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Lille, #Annie Lacroix-Riz, #International

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Betty Poggiale Avidor 16/07/2013 11:56

Bonjour.
J'ai découvert votre "lettre ouverte à Annie Lacroix Riz"
Quand on "critique" on se présente. Qui êtes-vous ? Vos noms SVP ?