Communiqué de soutien à la militante du PG harcelée

Publié le 22 Septembre 2013

Durant la manifestation antifasciste qui a eu lieu le 14 Septembre à Marseille, manifestation où nous étions présent-e-s nous-mêmes, une militante du PG, venue avec le collectif antifasciste avignonnais, a été victime de harcèlement de la part de fascistes qui ont appelé au viol collectif et au meurtre de cette militante sur twitter.

Tout d’abord, nous souhaitons apporter notre soutien à cette militante car la virtualité de ces appels ne les rend pas inoffensifs psychologiquement.

En outre, bien que virtuels, ces appels au viol et au meurtre reflètent les pratiques des fascistes, pour qui le corps des femmes est un champ de bataille, que l’on peut ravager pour les punir d’être des militantes progressistes ou pour attaquer la « propriété » des militants hommes.

Dans un Vaucluse où les fascistes ont pignon sur rue, sont élu-e-s, commettent des actes de violence réguliers, nous nous inquiétons de voir un jour ces appels virtuels se transformer en actes.

Nous soulignons néanmoins que les fascistes n’ont pas le monopole des violences faites aux femmes. 75 000 viols par ans sont commis en France, c’est une guerre de masse qui est menée contre les femmes. Etre d’extrême gauche n’est pas non plus automatiquement un brevet d’antisexisme : le viol, le harcèlement sexuel et moral existent dans nos milieux, qu’ils soient là aussi utilisés comme des armes politiques où qu’ils prospèrent à l’ombre de nos milieux, parce que nous refusons d’affronter les rapports de force réactionnaires qui peuvent s’y instaurer.

Face à la recrudescence des groupes fascistes, nous devons restaurer la conscience et la solidarité de classe, renforcer l’unité de la classe ouvrière et la solidarité antifasciste à la base et dans l’action. Renforcer l’unité de la classe ouvrière passe aussi par la nécessité de se saisir de la question antisexiste

Communiqué de soutien à la militante du PG harcelée

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost 0
Commenter cet article