Pour le Rojava, continuons à exprimer notre soutien !

Publié le 21 Septembre 2016

Pour le Rojava, continuons à exprimer notre soutien !
Menons campagne en solidarité avec le peuple kurde qui tente de reconstruire son pays !
 
La Turquie réprime massivement les kurdes, attaquant au-delà de ses frontières et a pris le contrôle de 900 kilomètres carrés en Syrie. Elle a récemment exprimé son intention d’étendre son contrôle à 5000 km2. Ses offensives militaires n’ont pas d’autres buts que d’empêcher l’unification du Rojava. Pour cela la Turquie revendique une zone « tampon » à sa frontière avec la Syrie, en territoire kurde. Daesh de son côté continue sa guerre contre les peuples du Proche-Orient qui résistent et combattent pour leur survie. Les puissances impérialistes poursuivent leurs politiques criminelles aux côtés des dirigeant-e-s locaux corrompus et des milices réactionnaires. De très nombreux acteurs divers interviennent, parfois aux intérêts contradictoires ou ponctuellement convergents, avec des alliances instables. Tous tentent de gagner en influence pour servir leurs intérêts géostratégiques. Ce sont des enjeux globaux qui dictent le conflit, et non l’intérêt des vies humaines et civiles qui tentent de survivre sur place. Les impérialistes invoquent une intervention humanitaire alors qu’elle est tout sauf désintéressée. Leurs bombes explosent les maisons. Les villes assiégées sont détruites. Des populations sont massacrées. Ceux et celles qui le peuvent fuient la mort et sont contraint-e-s à l’exil au péril de leur vie. Les réfugié-e-s qui survivent aux traversées sont parfois arrêté-e-s par les autres états et renvoyé-e-s à la mort ou à la ruine vers ceux/celles qu'ils/elles ont fuis. 
Dans ce chaos, les kurdes se battent pour survivre et se reconstruire un avenir, avec leurs alliés des forces démocratiques syriennes (FDS). Au Rojava, ils bâtissent un nouveau monde, menacé par la guerre. Tout a été rasé, alors tout est à refaire mais sur de nouvelles bases démocratiques. Il faut construire des écoles, des hôpitaux, des routes, des universités. Il faut semer les champs, mettre en place des systèmes d'irrigation, installer de nouveaux centres de productions électriques et assurer l’approvisionnement du territoire. Il faut reconstruire les habitats pour assurer le retour de la diaspora. C’est tout un peuple qui n’a pas d’autre choix que de travailler d’unisson pour son émancipation et son autonomie. À Sinjar en Iraq aussi, les kurdes Yézédis doivent construire ce nouveau monde.
 
Lénine disait que le « communisme c’est les soviets plus l’électricité ». Nous n’en sommes pas encore là, mais le minimum est déjà d’assurer l’électricité dans un premier temps. Pour l’OC-FR, il est urgent de soutenir cette politique de reconstruction, et de faire campagne pour apporter une aide internationaliste et anti-impérialiste. Nous soutenons par-exemple l’initiative de l’ICOR qui avec l’aide de brigades de solidarités a construit à Kobane un centre de soin. Ce centre de soin doit être financé pour fonctionner normalement, être équipé et répondre à ses objectifs. L’aide internationaliste doit donc se poursuivre, et la solidarité concrète de l’ICOR doit trouver de nouveaux relais et être poursuivie par les soutiens progressistes. La reconstruction de Kobané est une priorité sur le chemin de la révolution au Rojava, et pour la libération de l’humanité. Cet acte inspire tous les mouvements révolutionnaires et est un exemple pour tous-tes ceux-celles qui se battent pour la révolution.
C’est pourquoi nous soutenons les actions de solidarités concrètes, et notamment celle de l’UPML et du centre culturel kurde de Nantes qui organisent une soirée-débat samedi 24 septembre en présence d’un des brigadistes. 
 
L'OC-FR soutient cette initiative que nous relayons, et appelons à l’organisation d’autres événements de ce type pour promouvoir la politique de reconstruction du Rojava. Il nous faut mener campagne pour faire la lumière sur l’actualité au proche-orient, sur les interventions impérialistes et les complicités criminelles des états, à commencer par l'état français, et des milices réactionnaires. Nous devons apporter notre énergie aux kurdes et à leurs alliés progressistes. Les forces révolutionnaires attendent de nous que nous puissions contribuer à la révolution démocratique et populaire au Rojava. Dans un premier temps, nous devons répondre aux demandes du Rojava. Il faut équiper et financer le fonctionnement du centre de soin. Nous appelons tous les internationalistes à y participer !

 

Voir ci-dessous le texte de présentation de la soirée-débat :

 

Le gouvernement turc a déclenché une répression massive contre le mouvement kurde et démocratique. Les États réactionnaires de la région comme les puissances impérialistes à l'origine de la déstabilisation de la région craignent par dessus tout le combat d'un peuple pour sa liberté.

La solidarité avec le peuple kurde s'est déjà mise en marche. En 2015, la Coordination Internationale des partis et organisations révolutionnaires (ICOR) a organisé des Brigades de solidarité pour la reconstruction d'un hôpital à Kobané (Rojava).

La lutte se poursuit et il faut continuer les actions de solidarité. Cette soirée-débat permettra de mieux connaître la lutte du peuple kurde à travers le film « Assurer la victoire » qui retrace la construction du centre de santé. Nous pourrons également mieux comprendre la situation actuelle grâce aux membres du Centre culturel Kurde de Nantes, co-organisateurs de cette soirée.

Soirée-débat en présence d'un brigadiste et des membres du Centre Culturel kurde (Nantes)

samedi 24 septembre, 18h30 Centre Culturel kurde, La Rabotière, Saint Herblain

La rencontre sera suivi d'un encas et des tables de presse permettront de poursuivre les discussions.

Contact : Centre culturel kurde (Nantes) zin44@gmail.com

Union prolétarienne marxiste-léniniste contact-upml@riseup.net

Organisation Communiste - Futur Rouge  www.futur-rouge.overblog.com

 

Pour le Rojava, continuons à exprimer notre soutien !

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Turquie, #kurdistan, #Kobane, #Icor, #Syrie

Repost 0
Commenter cet article