À Kobané, un centre de santé a été ouvert grâce à la solidarité internationale

Publié le 24 Novembre 2015

A Kobanê un centre de santé a été ouvert grâce à la solidarité internationale
 
Du 13 septembre 2014 au 26 janvier 2015, notre cœur a battu au rythme de la bataille de Kobanê, qui opposait les fascistes de Daesh à la résistance kurde et à ses allié-e-s de toutes les communautés de Syrie. Il ne s'agit pas d'exotisme révolutionnaire: cette bataille exemplaire, menée à 40% par des combattant-e-s nous donnait du courage dans nos résistances minuscules au quotidien contre toutes les oppressions capitalistes, impérialistes et patriarcales.
 
La destruction de la révolution démocratique, écologique et féministe du Rojava serait un recul stratégique qui ferait perdre des dizaines d'années  au mouvement de libération des peuples du monde, au mouvement de libération des femmes, au mouvement ouvrier et communiste international .
 
La mort d'Ivana Hoffmann, jeune communiste afro-allemande tuée le 7 mars en protégeant un village près de Kobanê contre les milices de Daesh a ému les communistes du monde entier. Le massacre à Suruç, le 20 juillet de 33 militant-e-s communistes et progressistes de Turquie qui partaient reconstruire Kobanê, ressemblait à un avertissement du régime turc "Tenez-vous en dehors de cette histoire qui ne vous concerne pas, sinon, gare à vous...". C'était un devoir de transgresser tous les avertissement du régime turc, et de venger nos martyres en continuant la reconstruction de Kobanê et en réalisant leur rêve.
 
La  lutte à Rojava casse l'eurocentrisme et détruit l'orientalisme. Dans le contexte guerrier et islamophobe, nous voulons construire la solidarité internationale prolétarienne.
 
Aujourd'hui, en apprenant l'ouverture du centre de santé de Kobanê, nous ressentons de la fierté...Ce projet a été impulsé par la Coordination Internationale d'Organisations Révolutionnaires (ICOR), en collaboration étroite avec nos camarades kurdes. Il  a mobilisé 170 personnes de différents pays: communistes, anarchistes, antifascistes, syndicalistes et autres progressistes. Notre organisation est petite et victime de toutes sortes de violences et de harcèlement pour nous réduire au silence et pourtant nous tenons bon. Nous essayons d'employer nos énergies réduites là où c'est le plus urgent et le plus nécessaire et c'est pourquoi un de nos camarades a participé à ce projet international, mené victorieusement à son terme malgré l'embargo de l'Etat kurde contre Kobanê. Pour saluer cet événement, nous reproduisons ce communiqué, traduit par les camarades du site Nouvelle Turquie:
 
"L’hôpital, construit grâce au travail de 170 membres de l’ICOR venus de pays différents, a été ouvert aujourd’hui. Le peuple de Kobanê a salué cette ouverture comme étant « le meilleur exemple de la reconstruction de Kobanê ».

KOBANÊ – Le Parti Révolutionnaire Internationaliste et la Coordination des Organisations (ICOR) a organisé la cérémonie d’ouverture de l’hôpital construit à Kobanê.

S’y sont joints Enver Müslim,le co-président du Canton de Kobanê, Şoreş Amed le porte-parole du SYPG, Irmila Specht le représentant de l’ICOR, Mahmut Beşar Cıpne représentant du PYD ainsi que de nombreux combattant-e-s des YPG/YPJ. La cérémonie organisée par l’ICOR qui a fait venir des groupes de nombreux pays a débuté avec les chants.

La victoire de Kobanê s’est propagée à travers le monde

Après la représentation du Groupe de Folklore de Jeunesse Pervin Çocuk, le représentant de l’ICOR, Irmila Specht, a déclaré : « Nous sommes fières d’être ici et de participer à la reconstruction de Kobanê. En même temps que la reconstruction de Kobanê, les victoires contre DAECH se multiplies ».

Specht a dénoncé les difficultés rencontrées par la délégation de l’ICOR au moment du passage de la frontière du Kurdistan du Sud (Irak). Il a déclaré qu’avec la Révolution du Rojava un grand pas avait été effectué : « Ceux qui combattent pour la libération et pour le socialisme ont grandement contribué à cette révolution. La lutte de libération du peuple kurde est à un point culminant et le monde est à ses côté. C’est ce que Kobanê a solidifié. Nous remercions le peuple et les dirigeant-e-s de Kobanê ».

Spech mettant en avant les 170 personnes venues de 10 pays différents s’est ainsi exprimé : « Toutes les personnes participantes avaient une motivation forte. C’est ainsi que ces travaux ont avancé. La victoire de Kobanê a ainsi touché le monde. Vive la Révolution du Rojava ».

Quant à la reconstruction de Kobanê

Le co-président du Canton de Kobanê, Enver Muslim, évoquant la victoire finale, a rappelé comment la reconstruction de Kobanê allait avoir lieu : « cette ouverture est le plus bel exemple de la reconstruction ». Muslim a déclaré ceci : « L’ouverture de cette hôpital par l’ICOR a démontré ce que devait devenir le monde. Elle a tenu sa promesse aux martyrs tombé pour elle. Nous allons continuer à reconstruire Kobanê jour après jour. En tant que dirigeants de kobanê, nous remercions l’ICOR ».

Le peuple de Kobanê n’oubliera jamais cet effort

Dozdar Hamo, prenant la parole au nom de la Coordination de la Reconstruction de Kobanê, a dit : « Nous remercions l’ICOR. Nous avons ressentis l’esprit du socialisme. Cet esprit a été un symbole pour la Révolution du Rojava. Ils ont construit cet hôpital dans des conditions très difficiles mais ils ont réussis. Cette œuvre ne sera jamais oubliée par notre peuple ».

Mahmut Beşar Cıpne, représentant du PYD Kobanê : « Nous saluons le travail de l’ICOR. Tout d’abord, nous présentons nos salutations respectueuses aux martyrs Ivana et Gelhat. En défendant Kobanê, ils ont été les représentants du monde dans la Révolution du Rojava. Cet hôpital fait ici aujourd’hui est une réponse l’inhumanité de DAECH ».

La victoire appartient à tous les peuples du monde

Şoreş Amed, porte-parole du Bureau de l’Unité et de solidarité des Peuples (SYPG), a commémoré les martyrs tombés pour Kobanê. « La voie suivie par les martyrs est à la base de la reconstruction de Kobanê. La victoire de Kobanê est la victoire de tous les peuples du monde. Nous remercions tous les socialistes du monde qui ont pris part à cette lutte. Si le Rojava a beaucoup d’ennemi, il a aussi beaucoup d’amis. Cet hôpital en est la preuve. Prendre part à cette reconstruction était le rêve des jeunes morts à Suruç. Ce rêve se réalise. Nous remercions encore une fois l’ICOR ».

Suite aux prises de paroles une cérémonie d’ouverture a été organisée par l’ICOR. Les représentants de l’ICOR ont remis l’hôpital à Encer Muslim et à Dozdar Hama au nom du peuple de Kobanê.
La cérémonie a pris fin avec un concert du groupe Koma Botan."

À Kobané, un centre de santé a été ouvert grâce à la solidarité internationale

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #kurdistan, #Syrie, #Anti-impérialisme, #Antifascisme

Repost 0
Commenter cet article