Le meurtrier de Clément Meric libéré par la justice bourgeoise

Publié le 3 Septembre 2014

Le meurtrier de Clément Meric, libéré par la justice bourgeoise !
 


Esteban Morillo, assassin présumé de Clément Méric, à été remis en liberté dans l'attente de son procès. 
Cette sortie de détention provisoire désole, en même temps qu'elle ne surprends pas. 
La retenue dont fait preuve la justice, la police, l'Etat, vis-à-vis des criminel-le-s fascistes est connue de longue date. Celle-ci s'est manifestée à bon nombre de reprise dans l'histoire récente, que ce soit à Paris, Lyon, Clermont-Ferrand ou ailleurs.... L'Etat assure l'impunité des flics, militaires, préfets, mercenaires qui commettent des crimes en son nom. Si répression des forces réactionnaires il devait il y avoir, ce serait au sein de l'Etat qu'il faudrait commencer.

 
Cela ne sera jamais assez répété, l'Etat n'est pas un arbitre neutre dans la lutte des classes, il n'est pas là pour que la justice soit faite. L'Etat bourgeois est au service de l'exploitation, de l'oppression, du crime capitaliste, tout comme le sont les fascistes.

Dans le contexte de crise que subit le monde dans son ensemble, à travers l'Etat qu'ils ont construit, organisé, structuré pour imposer leur ordre,  les capitalistes, les bourgeois-e-s ne seront que d'autant plus concilliant-e-s, d'autant plus protecteur/euses pour les vermines fascistes. Et ils ne seront que d'autant plus féroces contre les forces progressistes, antifascistes, révolutionnaires.

Après que le Conseil d'Etat ait annulé fin Juillet la dissolution de l'association qui permet les activités légales des JNR, aujourd'hui encore, la justice bourgeoise se démasque comme étant une alliée des réactionnaires. La seule force dont nous disposons, c'est notre unité, notre solidarité, notre camaraderie contre la répression, contre le crime fasciste, contre l'exploitation capitaliste !

Manuel Valls et le PS "intransigeant" ne pouvait pas être plus ironique. Après des effets d'annonces à tout va, sa justice bourgeoise est toujours complice des crimes fascistes. Nous n'aurons de cesse de dénoncer leur hypocrisie et leur complaisance à l'égard des groupes fascistes. Les effets d'annonces n'ont pas freiné ces groupes qui ces derniers temps ont le vent en poupe. Spectacles de Dieudonné annulés, dissolution des JNR et des Jeunesses Nationalistes, tout ce cinéma, c'est du vent.
 
Celles et ceux avec qui le gouvernement se montre intransigeant, ce sont les cheminot-e-s ce sont les ouvriers et les ouvrières qui se battent pour leurs droits, les manifestant-e-s pro-palestinien-ne-s, les sans papiers, les habitant-e-s des quartiers populaires, les rroms.
 
Pour nous il n'y a pas d'antifascisme républicain, il n'y a qu'un antifascisme de lutte de classe, en rupture avec les institutions bourgeoises, et nous ne demandons rien aux préfectures, ni dissolutions publicitaires, ni annonces sans lendemain, mais nous exigeons par la lutte et le rapport de force la vérité et la justice.
 
L'OC-FR est solidaire avec le Comité Clément Meric qui a réagit à cette annonce, et qui reste vigilant dans l'attente du procès du meurtrier de leur camarade.
 
Solidarité avec les camarades et les proches de Clément Méric !

Ni oubli ni pardon !

Le meurtrier de Clément Meric libéré par la justice bourgeoise

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Antifascisme, #Répression

Repost 0
Commenter cet article