Ni oubli Ni pardon !

Publié le 29 Mai 2014

Il y a un an, le 5 Juin 2013, était assassiné Clément Méric par des membres des J.N.R.
Ce crime est dans une lignée de nombreuses exactions qu'a pu commettre l'extrême droite à travers la période récente, des crimes que nous n'oublions pas et que nous ne pardonnerons jamais.


Ce crime a été monté en épingle, a servi de tribune aux fascistes pour déverser leur propagande, aux Dieudonnés, aux Ayoubs, aux Sorals pour faire de la réclame pour leurs répugnantes idées. 

Il a aussi servi certains vautours de la gauche et du Front de Gauche qui se sont empressés de le réclamer comme un des leurs, comme issus de leur rangs, le prétendant défenseur de la république, le prétendant défenseur de l'état face à la montée de l'extrême droite. Mais Clément Méric n'était pas un défenseur de la République bourgeoise, il était un militant libertaire, syndicaliste et antifasciste.


Pour reprendre le communiqué de Alternative Libertaire du 9 Juillet 2013 "Clément avait une éthique libertaire, il tenait en horreur tous les corporatismes et tous les opportunismes. Il n’était pas là pour occuper le devant de la scène ou pour manipuler en coulisse. Clément était antifasciste."

Pour nous, Maoïstes, rendre hommage à Clément Méric passe par respecter qui il était et ses idées libertaires, mêmes si nous n'avions pas les mêmes. 

" Clément était antifasciste." Cela nous suffit pour l'appeller camarade. 


Nous saluons chaleureusement ses proches, ses camarades, ses amis, et nous nous associons à leur peine.

La lutte contre l'Etat bourgeois, contre le capitalisme, contre les fascistes continuera jusqu'au bout ! 
Nous appellons à rejoindre les manifestations locales du 5 Juin et la manifestation du 7 Juin à Paris.
 
Ni oubli ni pardon !

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost 0
Commenter cet article