Les élections européennes : canular de la bourgeoisie !

Publié le 14 Mai 2014

Les élections européennes : canular de la bourgeoisie !

Le 25 Mai 2014, l'Union Européenne nous exhorte à aller voter pour ses député-e-s. Encore une fois les partis bourgeois nous disent que la démocratie consiste à aller voter de temps en temps pour élire tel-le bourgeois-se dans telle ou telle fonction.

En ce qui concerne l'Union Européenne, ils nous proposent de nous positionner tous les cinq ans en allant voter pour une liste électorale, sans pouvoir discuter les décisions de demain. Précisons au passage que ce parlement qui ne sert que de « caution démocratique » n'a pas la primauté des décisions à côté du conseil des ministres européens et de la commission européenne. Et puis de toute façon lorsqu'une réforme européenne est trop impopulaire pour passer par référendum il y a toujours moyen de s'arranger pour l'adopter autrement. Cette démocratie qui consiste à s'exprimer à travers un bulletin uniquement lorsque le pouvoir nous le demande c'est la démocratie des bourgeois-e-s. A chaque élections les communistes répétons que cette démocratie-là ne nous intéresse pas. Nous y opposons la démocratie prolétarienne que seule une révolution violente peut permettre.

Et l'Union-Européenne, c'est quoi ?

L'union-Européenne c'est d'abord un regroupement entre impérialistes européens et leurs alliés régionaux, pour permettre la satisfaction d'intérêts capitalistes partagés face à la concurrence internationale inter-impérialiste. Cette alliance n'est que tactique pour les impérialistes, car les contradictions entre eux sont bien présentes et tout cela volera en éclat le jour où leurs intérêts premiers seront menacés directement.

Mais ponctuellement, les états impérialistes et leurs alliés sont capables de se mettre d'accord ensemble pour avancer sur les peuples comme un rouleau compresseur. Aujourd'hui les ukrainiens en font les frais !

Ils arrivent bien à se mettre d'accord pour réprimer les luttes :

Ces élections méritent néanmoins quelques éléments de rappels car les états européens, malgré leurs contradictions, sont d'accord unanimement au moins sur une chose : réprimer les luttes des classes populaires !

C'est bien à cela que sert le mandat d'arrêt européen qui incarne le « troisième pilier » de l'UE (Coopération policière). Le Mandat d'arrêt européen a par exemple servi à réprimer le mouvement de libération nationale basque et Aurore Martin. Cette coopération policière se matérialise également lors des grandes émeutes populaires où les différents gouvernements s'échangent leurs gendarmes. Elle se matérialise aussi par les déclarations publiques des dirigeant-e-s politiques qui s'exhortent à toujours plus durcir la répression. La Grèce en a par-exemple fait les frais !

Cette coopération c'est aussi les reconduites aux frontières et la chasse aux sans-papiers. L'Union-Européenne a crée en 2006 « une patrouille européenne » pour mieux traquer les étranger-ère-s « illégaux ». D'ailleurs la liberté de circuler concerne les capitaux, les bourgeois-se-s et les marchandises mais certainement pas les travailleur-euse-s. Quand aux Rroms, ils ont beau avoir un passeport européen, les dirigeant-e-s se mettent tous d'accord pour les parquer dans des camps en attendant de pouvoir les chasser.

L'Union-Européenne c'est aussi des accords pour mieux exploiter. Les directives se suivent pour « baisser le coût du travail » très à la mode actuellement. Mais depuis quand le travail coûte ? Comment le travail qui est l'activité qui consiste à produire peut-elle coûter ? Il s'agit d'un non-sens total que les bourgeois-se-s veulent nous faire avaler pour accroître leurs profits. En réalité le but est d'obtenir une main d'oeuvre au plus bas prix. Et les « pays frères » de l'Europe sont nos sous-traitants à bas-coût.

C'est une Europe va-t-en guerre :

Les idéalistes imaginent que l'Europe est un rempart à la guerre, qu'elle est l'union entre les peuples. Pourtant qui peut encore croire à ce discours alors que nos impérialistes déclinants sont aussi les plus bellicistes ? L'Etat Français pille l'Afrique et voulait intervenir militairement en Syrie. L'UE est complice des massacres sur son continent, hier en ex-yougoslavie, aujourd'hui en Ukraine où plus d'une quarantaine de syndicalistes ont été assassinés à Odessa. Après cela qui peut entendre les beaux discours de paix des « démocrates » européens ?

Bien que nos militant-e-s n'iront pas voter, nous ne donnons aucune consigne de vote. De toute façon cela n'aurait aucune incidence sur les résultats qui seront largement marqués par l'abstention. Nous avons d'autres choses en tête que de nous préoccuper de ces élections, et la première est la lutte.

Cette Europe-là, nous la balayerons le temps venu !

Les élections européennes : canular de la bourgeoisie !

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article