Vent de répression coloniale en Corse : solidarité avec les inculpé-e-s !

Publié le 27 Novembre 2013

VENT DE REPRESSION COLONIALE EN CORSE : SOLIDARITE AVEC LES INCULPES/EES !

 

Suite à l'arrestation d' une vingtaine de personnes en Corse lundi dernier, le PCmF et l'OC-FR apportent leur soutien total et inconditionnel aux interpellés/ées ainsi qu'à leurs proches. Les militants/tes arrêtés/ées sont, pour la plupart, connus/ues pour leur engagement au sein du mouvement de libération nationale corse. L' Etat impérialiste français leur reproche des actions contre la vie chère (en s'en prenant à des enseignes de la grande distribution), contre la spéculation immobilière et contre les symboles de la répression gouvernementale.

 

La première rafle a eu lieu en Corse-du-Sud, dans les villages de Propriano, de Sartène et d'Olmeto sous l'ordre du sinistre juge colonial Gilbert Thiel ( responsable de l'arrestation, de l'emprisonnement et de la déportation vers l'Espagne de camarades du PCE(r)* et des GRAPO** ainsi que de l'embastillement de nombreux militants révolutionnaires bretons***).

Pas moins de 140 gendarmes, dont un groupe du GIGN, avec l'appui du bureau de lutte antiterroriste (BLAT) de la gendarmerie, ont ainsi procédé à leur l'arrestation.

La seconde rafle s'est opérée à Bastia et à Luri (Haute-Corse) en marge de l'enquête sur un ''attentat'' contre la sous-préfecture de Corte, en 2012. Les personnes interpellées appartiendraient ou seraient proches de l'organisation Ghjuventù Indipendetista (Jeunesse indépendantiste) dont un militant, Nicolas Battini, est actuellement incarcéré à la maison d'arrêt de Bois d'Arcy (Yvelines).

En réaction, Ghjuventù Indipendentista a bloqué l'accès à l'université lundi après-midi à Corte.

De même, l'association de défense des prisonniers Sulidarità organisait deux rassemblements lundi soir : l'un à Bastia devant le commissariat, l'autre à Ajaccio devant la gendarmerie.

 

Le PCmF et l'OC-FR exigent la libération des camarades arrêtés/ées tout comme la libération de tous/tes les prisonniers/ères luttant contre l'oppression nationale et/ou coloniale corses, basques et ceux/celles de la Guadeloupe, Martinique, Réunion, Kanaky, Guyane, etc.

 

LIBERTA PER TUTTI I PATRIOTTI CORSI INCARCERATI !

DROIT A L'AUTODETERMINATION POUR LA CORSE !

EN AVANT AVEC LES PEUPLES ET LES NATIONS OPPRIMES PAR L'ETAT FRANCAIS !

 

Le 26/11/2013

Parti Communiste maoïste de France,

 

Organisation Communiste – Futur Rouge.

 

* PCE(r) : Parti Communiste d'Espagne (reconstitué) – organisation marxiste-léniniste présente dans l'Etat espagnol.

 

** GRAPO : Groupes de Résistance Antifasciste du Premier Octobre (Etat espagnol)

 

*** Ces militants furent organisés au sein d'Emgann – Mouvement de la Gauche Indépendantiste et de l'Armée Révolutionnaire Bretonne.

rassemblement à Corte et à Ajacciorassemblement à Corte et à Ajaccio

rassemblement à Corte et à Ajaccio

Rédigé par OC Futur Rouge

Publié dans #Corse, #International, #Répression

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article