Non au local FN a clermont

Publié le 18 Novembre 2013

NON

au local FN à Clermont-Ferrand


L'ouverture du local de campagne du front national devait avoir lieu le lundi 28 octobre. Pour contrer cette dernière un rassemblement anti-fasciste se tenait place Delille le même jour. Face à la mobilisation et à diverses actions ayant eu lieu le FN à décidé de reporter son inauguration au lendemain, sans publicité cette fois. 

C'est donc le mardi 29 que leur fête puante a eu lieu. Les habitant-e-s du quartier de la gare ont pu voir leurs rues envahies par des troupeaux de flics en tous genres, venus protéger l’événement Le FN est un parti qui s’autoproclame proche du peuple, mais il a besoin de chiens de gardes policier pour assurer le bon déroulement de l'inauguration de son local...

 

Le FN contre la classe ouvrière

 

Le Front National est un parti qui est du côté de la bourgeoisie réactionnaire, anti-ouvrier, raciste. Fondé par des anciens de l'OAS et des fascistes notoires, c'est uniquement à partir des années 80 qu'il a commencé à s'adresser aux ouvrier-e-s. Le programme du FN, ce n'est pas la défense de notre intérêt de classe. Ce parti, au contraire, cherche à rallier les ouvriers et ouvrières aux intérêts du patronat. Qui peut se prétendre du côté des travailleurs et travailleuses et vouloir interdire les syndicats, réprimer et exclure toute une partie d'entre nous, les immigré-e-s, remplacer la retraite et la sécurité sociale par des organismes privés ? C'est un programme réactionnaire qui attaque de front l'ensemble des conquêtes obtenues de haute lutte par le prolétariat. Tout le discours raciste, homophobe, sexiste, anti-chômeurs du Front National sert à nous diviser pour que les patron-ne-s puissent mieux nous exploiter.
 

Alors que nos ennemi-e-s, ce ne sont pas les ouvriers et ouvrières, quelque soient leur origine, leur orientation sexuelle, ni les chômeurs Les responsables de nos difficultés, ce sont les bourgeois-e-s, cette minorité qui tient entre ses mains l'ensemble des moyens de production et tire sa richesse de notre travail. C'est nous qui nous esquintons la santé sur les chantiers, dans les usines, c'est nous qui galérons à boucler les fins de mois, c'est nous qui nous faisons jeter de notre boulot du jour au lendemain, parce qu'il y a soudain plus de profit à faire ailleurs. Et pendant ce temps là, ce sont eux qui s'engraissent. Notre intérêt à tous et toute est défini par notre condition de prolétaires. Nous devons rester unis et solidaires pour combattre le patronat et ses émanations politiques que sont les partis représentant ses intérêts de classes. Le Front National est de ceux là.

Pour lutter contre le FN, rien ne sert d'aller aux urnes

 

Ce n'est pas en glissant un bulletin PS que nous combattrons la montée des idées réactionnaires et des violences fascistes, bien au contraire. Le FN a toujours servi d'épouvantail au PS pour nous pousser à voter pour lui. Aujourd'hui c'est le PS qui attaque les droits des ouvriers, c'est lui qui expulse les immigrés, envoie les flics matraquer les sans logis comme devant la mairie de Clermont le 28/10/2013 au soir et protéger les locaux du Front National. Bref, comme tous les partis bourgeois au pouvoir, il fait le jeu de la bourgeoisie. Quel que soit le parti porté au pouvoir par les élections, il continuera à mettre en place des réformes réactionnaires et nous continuerons à subir l'exploitation patronale et la répression ! Tous appartiennent au même camp, celui de la bourgeoisie, tous servent le capitalisme !

Le rôle des communistes

 

Le rôle des communistes n'est pas de se ranger derrière tel ou tel représentant des intérêts de la bourgeoisie. Au contraire nous choisissons le camps de la classe ouvrière et nous voulons servir les intérêts de cette dernière. Les masses populaires n'ont rien à gagner à participer à la kermesse électorale. Ceux qui en appellent au vote PS pour barrer la route au FN sont des charlatans propageant l'illusion qu'une frange de la bourgeoisie servirait mieux les intérêts des ouvriers qu'une autre. Pour nous lutter contre le front national, c'est également lutter contre le parti socialiste au pouvoir, ou encore contre l'UMP. En effet la lutte que nous devons mener c'est celle contre la bourgeoisie, celle contre ce système capitaliste qui est le seule responsable de l'exploitation de notre classe sociale! Le FN n'est pas un contre-pouvoir, ce n'est pas une alternative crédible pour les travailleurs. Bien au contraire c'est un représentant de la bourgeoisie la plus réactionnaire, de la frange la plus CHAUVINE du patronat! La politique qu'il propose va dans le même sens que celle que nous inflige la droite et la gauche depuis de nombreuses années, elle va en direction de l'aggravation des conditions d'exploitations de tous les opprimés.Le Front National à ouvert son local rue de Marringue, mobilisons nous pour les jeter dehors. L'extrême droite ne doit pas se sentir chez elle dans nos rues, sa présence même est une insulte aux habitants du quartier de la gare. De même, nous ne pouvons plus laisser œuvrer l'état raciste qui expulse les immigré-e-s et dont la police tabasse au faciès. Notre ville est populaire et métissée et la classe ouvrière qui la peuple a derrière elle une histoire de lutte et de résistance aux idées fascistes! Multiplions les manifestations, les pressions en tous genres. Opposons à leur racisme puant notre solidarité et notre unité de classe.Dès à présent il nous faut constituer un comité antifasciste du quartier de la gare pour répondre coup pour coup au Front National et à ses idées réactionnaires, et organiser la solidarité de classe contre le racisme d'où qu'il vienne, de tous les partis aux commandes et de l'Etat

 

DERIERE LE FN SE CACHE LA BOURGEOISIE
VIVE LA RESISTANCE ANTIFASCISTE ET POPULAIRE
OSONS LUTTER OSONS VAINCRE!

Rédigé par OC Futur Rouge

Repost 0
Commenter cet article